Le PSG craque sur la fin à Ma­drid (3-1)

Le Real Ma­drid, double te­nant du titre me­né à 1 à 0, a ren­ver­sé la ten­dance et le PSG grâce no­tam­ment à un dou­blé de Cris­tia­no Ro­nal­do (3-1). Vi­ve­ment le re­tour au Parc des Princes

Nice-Matin (Nice Littoral et Vallées) - - La Une -

REAL MA­DRID - PSG : -

A Ma­drid (San­tia­go Ber­na­béu) : Real Ma­drid bat PSG 3 à 1 (1-1). Spec­ta­teurs : 78.158. Ar­bitre : G. Roc­chi (ITA) Pos­ses­sion de balle : Real Ma­drid (51%), Pa­ris SG (49%) Buts pour le Real Ma­drid : Cris­tia­no Ro­nal­do (45 s.p., 83e), Mar­ce­lo (86e) Pour le PSG : Ra­biot (33e) Aver­tis­se­ments au Real : Is­co (32), Na­cho (78). Au PSG : Ney­mar (14e), Lo Cel­so (25e), Ra­biot (64e), Meu­nier (90e) Real Ma­drid : Na­vas - Na­cho, Va­rane, Ra­mos (cap), Mar­ce­lo Mo­dric, Ca­se­mi­ro (Lu­cas 79), Is­co (Asen­sio Willem­sen 79), Kroos Ben­ze­ma (Bale 68), Cris­tia­no Ro­nal­do En­traî­neur : Zi­né­dine Zi­dane Pa­ris SG : Areo­la - Da­ni Alves, Mar­quin­hos (cap), Kim­pembe, Ber­chiche - Ra­biot, Lo Cel­so (Drax­ler 84e), Ver­rat­ti - Ky­lian Mbap­pé, Ca­va­ni (Meu­nier 66e), Ney­mar En­traî­neur : Unai Eme­ry

Le roi n’est pas tom­bé de son trône : double te­nant du titre, le Real Ma­drid a li­vré un match épous­tou­flant face au Pa­ris SG pour prendre un net avan­tage (3-1) dans le choc des hui­tièmes al­ler de la Ligue des cham­pions, hier au San­tia­go Ber­na­beu. At­ten­due de­puis des mois, cette af­fiche a te­nu toutes ses pro­messes ! Adrien Ra­biot a ou­vert le score du plat du pied pour le PSG (33e), mais Cris­tia­no Ro­nal­do a ré­pon­du par un dou­blé (45e sur pe­nal­ty, 83e), soit ses 10e et 11e buts de la sai­son en C1, les 115e et 116e de sa car­rière dans l’épreuve reine. Et Mar­ce­lo a en­fon­cé le clou (87e), trois se­maines avant le re­tour à Pa­ris le 6 mars. Avec ce suc­cès, le Real Ma­drid, mé­con­nais­sable ces der­nières se­maines, a rap­pe­lé

pour­quoi il res­tait sur deux Ligue des cham­pions d’af­fi­lée, et 12 au to­tal, un sa­cré re­cord.

« Jus­qu’à la mort »

Le la­té­ral Mar­ce­lo avait pro­mis que son équipe irait « jus­qu’à la mort » avec l’en­traî­neur Zi­ne­dine Zi­dane, et le Real l’a dé­mon­tré hier. A titre per­son­nel, le Bré­si­lien était là pour écoeu­rer le PSG, vaillant jusque-là, en ins­cri­vant le 3e but ma­dri­lène. Dès les pre­mières mi­nutes, le ton de ce duel spec­ta­cu­laire était don­né : la joute entre le cham­pion et l’as­pi­rant, se­lon les mots de la presse es­pa­gnole, a dé­bu­té par une bor­dée de sif­flets à l’en­contre des ex-Bar­ce­lo­nais, Ney­mar et Da­ni Alves, un pres­sing très haut du Real et quelques fautes vi­cieuses pour bien chauf­fer

le San­tia­go Ber­na­beu, plein comme un oeuf. Etouf­fant ! Preuve de la do­mi­na­tion ma­dri­lène, c’est le gar­dien pa­ri­sien Al­phonse Areo­la qui a été le grand ac­teur de la pre­mière pé­riode pa­ri­sienne, mal­gré l’ou­ver­ture du score de Ra­biot. Il s’est in­ter­po­sé en un contre un face au grand Cris­tia­no Ro­nal­do (28e), face au meilleur bu­teur fran­çais en Ligue des cham­pions Ka­rim Ben­ze­ma (44e), et cap­té plu­sieurs bal­lons chauds dans sa sur­face. Il est aus­si par­ti du bon cô­té sur le pe­nal­ty de Cris­tia­no Ro­nal­do, mais ce der­nier l’avait trop bien ti­ré... Ce pe­nal­ty a été pro­vo­qué par le jeune Ar­gen­tin Gio­va­ni Lo Cel­so (21 ans), aver­ti plus tôt dans le match pour une faute dis­cu­table à l’en­trée de la sur­face.

Ti­tu­la­ri­sé au mi­lieu de ter­rain en l’ab­sence de Thia­go Mot­ta, il a vé­cu un bap­tême du feu com­pli­qué, qui nuance le bi­lan des choix forts de son en­traî­neur Unai Eme­ry. L’en­traî­neur du PSG, qui se­ra en fin de contrat cet été et ne bé­né­fi­cie pas d’une confiance illi­mi­tée de ses di­ri­geants, a joué son va-tout hier en lais­sant Mot­ta à Pa­ris, puis en fai­sant dé­bu­ter son ca­pi­taine et dé­fen­seur cen­tral Thia­go Sil­va sur le banc. Deux cadres his­to­riques du PSG qa­ta­ri.

Coa­ching ga­gnant pour ‘‘Zi­zou’’

Mais si Lo Cel­so a été en dif­fi­cul­té à un poste qui n’est pas le sien, Pres­nel Kim­pembe a af­fi­ché la même as­su­rance que lors de ses dé­buts eu­ro­péens, face à Bar­ce­lone il y a un an jour pour jour, et dé­ga­gé la sé­ré­ni­té d’un vieux rou­tier du foot... Jus­qu’à une mau­vaise re­lance plein axe à l’ori­gine du deuxième but de ‘CR7’, sur un centre de Mar­co Asen­sio (83e). ‘‘Zi­zou’’ a eu plus de réus­site concer­nant son coa­ching : Is­co, ti­tu­la­ri­sé en lieu et place de Ga­reth Bale, a été un vrai poi­son jus­qu’à sa sor­tie (79e), Na­cho a re­la­ti­ve­ment bien mu­se­lé un Ney­mar dé­ce­vant, son 4-4-2 a cau­sé bien des sou­cis au PSG à chaque dé­but de mi­temps et les en­trées en jeu ont fait de vraies dif­fé­rences. Le ré­sul­tat pré­serve en­core une pe­tite part de sus­pense pour la manche re­tour au Parc des Princes. Dire qu’il va fal­loir at­tendre jus­qu’au 6 mars pour sa­voir si l’as­pi­rant a du ré­pon­dant... Il en fau­dra en tout cas pour évin­cer de tels cham­pions.

(Pho­tos AFP et Epa/Maxppp)

Ney­mar face à Ca­se­mi­ro, Ni­co­las Sar­ko­zy avec le pré­sident du Real, Flo­ren­ti­no Pe­rez mais sur­tout Cris­tia­no Ro­nal­do : c’était soir de ga­la hier à Ma­drid !

- : Mar­ce­lo, Zi­dane et le Real ju­bile !

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.