« Je ne sup­porte plus les dé­ma­gos de tout poil »

Nice-Matin (Nice Littoral et Vallées) - - Grand Sud - PHILIPPE COURTOIS pcour­tois@ni­ce­ma­tin.fr

Au len­de­main de l’in­ter­view ac­cor­dée par Bri­gitte Bardot en ex­clu­si­vi­té à Ni­ce­Ma­tin, le ser­vice com­mu­ni­ca­tion de Ni­co­las Hulot a contac­té la ré­dac­tion, sou­hai­tant ap­por­ter quelques pré­ci­sions sur les en­ga­ge­ments du mi­nistre en fa­veur de la cause ani­male. Hé­las, peu après la pu­bli­ca­tion du tweet de la star, Ni­co­las Hulot a dé­cli­né la pro­po­si­tion de Nice-Ma­tin et s’est confié... à France In­fo. Un chan­ge­ment de pied de der­nière mi­nute qui n’au­ra, tou­te­fois, pas lais­sé as­sez de temps à Ni­co­las Hulot pour mâ­cher ses mots. « Je ne sup­porte plus les dé­ma­gos de tout poil », a-t-il lan­cé à l’adresse des jour­na­listes, avant d’ajou­ter dans une for­mule pour le moins pa­ra­doxale : « Moi, je n’uti­lise pas les mé­dias pour épan­cher mes ul­cères ».

« Avec ma­dame Bardot, ce­la n’a plus au­cun in­té­rêt »

Et d’ex­pli­quer : « On ne peut pas par­ler de la condi­tion ani­male tout en igno­rant la condi­tion hu­maine. La dé­fense des ani­maux, c’est plus com­plexe qu’on le croit ». Bri­gitte Bardot ap­pré­cie­ra

la le­çon... « Il ne suf­fit pas de frap­per sur la table pour que les choses avancent. Il faut en­ga­ger une vraie ré­flexion sur la condi­tion ani­male et le Pré­sident m’a de­man­dé de la faire à par­tir de l’au­tomne. On va abor­der le su­jet en pro­fon­deur, d’une ma­nière ra­tion­nelle et sans stig­ma­ti­ser qui que ce soit parce que ce n’est pas en stig­ma­ti­sant comme le fait à ré­pé­ti­tion ma­dame Bardot qu’on fe­ra avan­cer les choses. L’idée n’est pas de confron­ter les uns contre les autres, mais l’idée c’est de re­gar­der dans la même di­rec­tion et en­semble. » « Avec ma­dame Bardot, ça n’a plus au­cun in­té­rêt, tout est dans l’ex­cès, tout est dans l’in­vec­tive et l’hu­main n’est ja­mais pré­sent. Moi, je veux ar­ri­ver à ne pas confron­ter les uns contre les autres. Il y a beau­coup, y com­pris dans sa propre fon­da­tion, d’in­ter­lo­cu­teurs qui me semblent beau­coup plus per­ti­nents. »

(Pho­to ar­chive Franck Fer­nandes)

Ni­co­las Hulot a ré­pon­du sè­che­ment à Bri­gitte Bardot.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.