Un «bo­nus-ma­lus» contre la pro­li­fé­ra­tion du plas­tique

La me­sure, an­non­cée hier par le mi­nis­tère de la Tran­si­tion éco­lo­gique et so­li­daire, se­ra mise en place à par­tir de 2019, avant de mon­ter en puis­sance

Nice-Matin (Nice Littoral et Vallées) - - France -

S’ap­puyer sur le por­te­feuille des consom­ma­teurs pour pro­mou­voir une dé­marche plus res­pec­tueuse de l’en­vi­ron­ne­ment. C’est la lo­gique à l’oeuvre der­rière la me­sure an­non­cée, hier dans Le Jour­nal du di­manche, par Brune Poir­son, se­cré­taire d’État à la Tran­si­tion éco­lo­gique et so­li­daire. Afin de gé­né­ra­li­ser le re­cy­clage du plas­tique, le gou­ver­ne­ment en­tend en ef­fet mettre en place à par­tir de 2019 un sys­tème de « bo­nus­ma­lus ». Alors que la pro­duc­tion mon­diale a pro­gres­sé de plus de 40 % en dix ans (elle est pas­sée de 245 à 348 mil­lions de tonnes entre 2007 et 2017, es­sen­tiel­le­ment du fait de l’ex­plo­sion de l’em­bal­lage), Em­ma­nuel Ma­cron avait pro­mis pen­dant sa cam­pagne d’ar­ri­ver à 100 % de re­cy­clage des plas­tiques d’ici 2025 en France, contre 25 % en­vi­ron au­jourd’hui, se­lon une étude de 60 Mil­lions de consom­ma­teurs.

● Jus­qu’à  % du prix

« De­main, quand il y au­ra le choix entre deux bou­teilles, l’une fa­bri­quée en plas­tique re­cy­clé et l’autre non, la pre­mière se­ra moins chère », pro­met Brune Poir­son. La me­sure, que la se­cré­taire d’État veut mettre en oeuvre dès 2019, avant de la « faire mon­ter en puis­sance », pour­ra al­ler jus­qu’à 10% du prix des pro­duits à base de plas­tique. Elle n’a en re­vanche pas pré­ci­sé dans quelle pro­por­tion ce dis­po­si­tif abais­se­rait le coût des ob­jets en plas­tique re­cy­clé, et re­lè­ve­rait ce­lui de ceux qui ne le sont pas. Elle s’est aus­si abs­te­nue d’éta­blir un ca­len­drier pour la mise en place gé­né­ra­li­sée d’une consigne sur le plas­tique. Cette piste, évo­quée par le mi­nis­tère en dé­but d’an­née, consis­te­rait à as­so­cier un em­bal­lage à une cau­tion, que le consom­ma­teur paye à l’achat du pro­duit et ré­cu­père sous forme mo­né­taire ou de bon d’achat lors­qu’il le res­ti­tue.

● Des ré­ac­tions plu­tôt fa­vo­rables

Le bo­nus-ma­lus est « une lo­gique dans la­quelle on se re­trouve », a dé­cla­ré Em­ma­nuel Gui­chard, dé­lé­gué gé­né­ral de la fé­dé­ra­tion fran­çaise de l’em­bal­lage plas­tique (Elip­so). En­core faut-il que les al­ter­na­tives au plas­tique existent, nuance-t-il tou­te­fois : « Pour les bou­teilles, c’est un choix du consom­ma­teur qui est pos­sible. Mais il ne faut pas ou­blier les autres. Sur le pot de yaourt, il n’y a au­jourd’hui pas de plas­tique re­cy­clé. » « On es­père que les in­dus­triels joue­ront le jeu pour que les consom­ma­teurs ne soient pas di­rec­te­ment pé­na­li­sés » ,a re­le­vé pour sa part Flore Ber­lin­gen, di­rec­trice de l’as­so­cia­tion Ze­ro Waste France. Qui es­time tou­te­fois que « le re­cy­clage est es­sen­tiel, mais pas suf­fi­sant. Il faut ab­so­lu­ment cou­per le ro­bi­net et avoir des me­sures plus fermes pour tout ce qui concerne le sur­em­bal­lage, les ob­jets je­tables. »

● Faire co­opé­rer les in­dus­triels

Brune Poir­son confirme ain­si la ligne du gou­ver­ne­ment : col­la­bo­rer avec le sec­teur plu­tôt que ban­nir im­mé­dia­te­ment cer­tains pro­duits, même si elle rap­pelle que l’exé­cu­tif veut in­ter­dire le com­merce des pailles en plas­tique d’ici 2020. L’exé­cu­tif avait re­çu dé­but juillet une cin­quan­taine d’en­tre­prises et de fé­dé­ra­tions, qui ont pris dif­fé­rents en­ga­ge­ments, par exemple dou­bler le taux d’in­cor­po­ra­tion de ma­tières pre­mières is­sues du re­cy­clage dans les pro­duits en plas­tique. «Si dans deux ans, le compte n’y est pas, alors on pas­se­ra au rè­gle­ment », as­sure Brune Poir­son. Mi­chel-Edouard Le­clerc, p.d.g. de l’en­seigne de dis­tri­bu­tion por­tant son nom, an­nonce dans Le Jour­nal du di­manche avoir dé­ci­dé « d’an­ti­ci­per la loi » en ne pro­po­sant plus de pailles et de vais­selle en plas­tique dé­but 2019. Par­mi d’autres grandes en­seignes, Car­re­four veut ces­ser la com­mer­cia­li­sa­tion des pailles fin 2018 et sup­pri­mer ses em­bal­lages plas­tique non re­cy­clables de fruits et lé­gumes bio.

● Une ten­dance mon­diale

Cette an­nonce in­ter­vient alors que la dif­fu­sion mas­sive sur les ré­seaux so­ciaux d’images des océans et de la faune ma­rine étouf­fant sous les dé­chets, et le lan­ce­ment de cer­taines ini­tia­tives telles que les « Plas­tic At­tacks » (des ras­sem­ble­ments de consom­ma­teurs qui en­tassent leurs em­bal­lages à la sor­tie d’un su­per­mar­ché) com­mence à sus­ci­ter des ré­ponses po­li­tiques dans le monde. La Com­mis­sion eu­ro­péenne veut ain­si ré­duire dras­ti­que­ment l’uti­li­sa­tion d’ob­jets à usage unique, du co­ton-tige au ma­té­riel de pêche. Et les sacs en plas­tique à usage unique ont été in­ter­dits cette an­née au Chi­li et en Nou­velle-Zé­lande, comme c’est le cas en France pour ceux qui ne sont pas com­pos­tables.

(Pho­to d’illus­tra­tion AFP)

Lé­gumes sous em­bal­lage plas­tique dans un su­per­mar­ché de Bang­kok (Thaï­lande). En dix ans, la pro­duc­tion mon­diale an­nuelle de plas­tique est pas­sée de  à  mil­lions de tonnes.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.