Quand Hu­blot ren­contre le tailleur de La­po El­kann…

Hu­blot se met au tis­su avec le tailleur Lu­ca Ru­bi­nac­ci.

Octane (France) - - Sommaire - Texte Nick Foulkes

J’AI UNE GRANDE AD­MI­RA­TION pour La­po El­kann. Il fut un temps où le bu­si­ness re­lié à l’au­to­mo­bile était plein de per­son­na­li­tés et d’amu­se­ment. Woolf Bar­na­to et les Bent­ley Boys, Fer­ruc­cio Lam­bor­ghi­ni, Da­vid Brown ou en­core En­zo Fer­ra­ri étaient des per­son­nages hauts en cou­leurs vi­vant d’une ma­nière réel­le­ment fas­ci­nante. Mal­heu­reu­se­ment les en­tre­prises liées à l’au­to­mo­bile mo­derne n’ont plus grand­chose de drôle et sont plus concer­nées par la ré­duc­tion des émis­sions et la ma­nière d’éven­tuel­le­ment les fal­si­fier sans que per­sonne ne s’en rende compte.

C’est pour­quoi le monde a be­soin de La­po El­kann, l’homme qui a opé­ré la trans­for­ma­tion de Fiat, construc­teur gé­né­ra­liste de pe­tites au­tos de­ve­nu construc­teur de pe­tites au­tos dé­si­rables.

La­po est aus­si sty­lé que son grand-père Gian­ni Agnel­li, mais d’après ce que j’en ai en­ten­du, bien plus gen­til. Et, comme son grand-père, il est par­fois lié à des scan­dales. Je pré­fère par contre me concen­trer sur son style et pas seule­ment parce que nous sommes tous deux clients chez le même tailleur, l’ex­cep­tion­nel Ru­bi­nac­ci. Si un tailleur ita­lien de­vait être meilleur, je vous sau­rais gré de me le faire sa­voir.

Le fait que La­po El­kann soit ré­gu­liè­re­ment dé­crit comme un des hommes les mieux ha­billés de la pla­nète, ce qui lui per­met donc de s’ha­biller où bon lui semble, donne en­core plus de poids au fait qu’il soit client chez Ru­bi­nac­ci. Il aime d’ailleurs tel­le­ment ses pièces qu’il ne semble que ra­re­ment s’en dé­faire. Pho­to­gra­phié en cos­tume Ru­bi­nac­ci à ski, voire trac­té par une Fer­ra­ri 458 Ita­lia, tou­jours à ski et en cos­tume Ru­bi­nac­ci. Ra­jou­tez à ce­la sa propre 458 Ita­lia ca­mou­flage, sa marque Ita­lia In­de­pendent et vous ob­te­nez là une icône du XIXE siècle.

Je ne suis d’ailleurs pas le seul à ad­mi­rer son style, Jean-claude Bi­ver, le lé­gen­daire pa­tron de Hu­blot, Tag Heuer et Ze­nith, éga­le­ment. Les deux se sont ren­con­trés à Saintt­ro­pez, ont lan­cé des montres, et main­te­nant La­po ap­pa­raît dans des pu­bli­ci­tés Hu­blot avec sa Fer­ra­ri ca­mou­flage.

Ré­cem­ment, leur par­te­na­riat a pris une tour­nure en­core plus im­por­tante, en in­cluant dé­sor­mais Ru­bi­nac­ci dans la créa­tion d’une montre. Après tout, une montre est au­tant un ac­ces­soire qu’une ma­chine et le gé­nie de ce par­te­na­riat Hu­blot/ru­bi­nac­ci/ita­lia In­de­pendent ré­side dans le fait qu’il traite cet as­pect très sé­rieu­se­ment.

Hu­blot tra­vaille les ma­tières de­puis quelque temps dé­jà, pas uni­que­ment au ni­veau des bra­ce­lets mais éga­le­ment dans le trai­te­ment de cer­tains ca­drans, avec du de­nim ou des bro­de­ries. Au­jourd’hui, grâce à l’ac­cès aux tis­sus Ru­bi­nac­ci et leur fa­meux ca­chet vintage, Hu­blot va pou­voir dé­mon­trer son ex­per­tise en la ma­tière de ma­nière spec­ta­cu­laire.

Une montre en par­ti­cu­lier a re­te­nu mon at­ten­tion. Un exem­plaire décoré de qua­si-tar­tan as­so­cié à du rouge, du blanc, du bleu ma­rine et du bleu ciel. Il y a des mo­tifs Prince de Galles, des mo­tifs Glen ou en­core pied-de-poule et même un thème com­pre­nant du beige et du vert. Mais ce­ci n’est que le dé­but. J’ima­gine des cou­leurs pas­tel à base de lin pour l’été, de la soie ta­che­tée voire im­pri­mée pour les soi­rées. Et pour­quoi pas des montres avec le même tis­su que ce­lui de votre maillot de bain ?

Lu­ca Ru­bi­nac­ci est un jeune homme char­mant qui a dé­jà une foul­ti­tude de fol­lo­wers sur les ré­seaux guet­tant ses courts-mé­trages ex­pli­quant com­ment re­trous­ser son pan­ta­lon ou plier un blou­son, je suis dé­sor­mais im­pa­tient de le voir ex­pli­quer le ma­nie­ment d’un chronographe.

CE N’EST QUE LE DÉ­BUT. POUR­QUOI PAS UNE MONTRE AVEC LE MÊME TIS­SU QUE VOTRE MAILLOT DE BAIN ?

Ci-des­sus La­po El­kann a don­né du style à Fiat et ins­pi­ré le pa­tron de Hu­blot, Jean-claude Bi­ver, de de­man­der conseil à son tailleur.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.