Syn­chro­ni­ser des car­bu­ra­teurs

Octane (France) - - Allumage / News - John Si­mis­ter

Votre an­cienne a deux car­bu­ra­teurs ? Le ra­len­ti est-il in­stable et les re­prises hé­si­tantes ? Le mo­teur est-il un peu plus ru­gueux qu’il le de­vrait ? Si c’est le cas, les pa­pillons ne s’ouvrent pas tout à fait si­mul­ta­né­ment. Ce qui si­gni­fie que les car­bus doivent être syn­chro­ni­sés. La syn­chro­ni­sa­tion est con­si­dé­rée comme une ma­gie noire ré­ser­vée aux ex­perts, mais ce n’est pas si dif­fi­cile. Ou­bliez les gad­gets et le tra­vail à l’oreille, voi­ci la mé­thode la plus simple. Com­men­cez par dé­vis­ser les vis de ra­len­ti jus­qu’à ce que leurs pointes dé­gagent les bu­tées. Quand les car­bus sont équi­li­brés, les deux pa­pillons doivent com­plè­te­ment se fer­mer.

La fa­çon de faire dé­pend de com­ment les pa­pillons sont liés entre eux. S’il y a un col­lier entre leurs axes, des­ser­rez-le, main­te­nez chaque pa­pillon fer­mé et res­ser­rez le col­lier. Main­te­nant, re­vis­sez chaque vis de ra­len­ti jus­qu’à ce qu’elle touche le corps du car­bu­ra­teur et soit sur le point d’ou­vrir son pa­pillon.

Puis, don­nez à cha­cune un tour pour ou­vrir l’ac­cé­lé­ra­teur, suf­fi­sam­ment pour que le mo­teur, avec chance, soit au ra­len­ti. Si c’est le cas, ré­glez la bonne vi­tesse de ra­len­ti en ajus­tant les deux vis de ra­len­ti de la même fa­çon. Si­non, tour­nez chaque vis un peu plus, jus­qu’à at­teindre le ra­len­ti.

Un autre sys­tème a une vis de ré­glage de ra­len­ti unique et une vis de syn­chro­ni­sa­tion qui mo­di­fie la po­si­tion de l’axe d’un des car­bus par rap­port à l’autre. Ré­glez le ra­len­ti d’un des car­bus, l’autre sui­vra.

En­core une fois, les deux pa­pillons de­vraient être com­plè­te­ment fer­més lorsque les vis de ra­len­ti sont en­tiè­re­ment sor­ties. Pour vous en as­su­rer, il suf­fit de pla­cer sur cha­cun d’eux une clé plate ré­glable au­tour de l’axe du pa­pillon, pour rendre vi­sible le mou­ve­ment de chaque axe.

Tour­nez dans un sens et un axe bouge alors que le pa­pillon s’ouvre. Dans l’autre, et l’autre bouge. Le but est de trou­ver le point mi­lieu, où les axes de chaque pa­pillon sont au re­pos.

C’est à ce mo­ment que les car­bus sont syn­chro­ni­sés. Il ne reste plus qu’à re­vis­ser les vis de ré­glage. Et voi­là le tra­vail.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.