Chan­tilly Arts & Élé­gance Richard Mille

Chan­tilly, 10 sep­tembre

Octane (France) - - Allumage / Événements - Texte Jo­han Dillen Photos Ju­lien Her­gault, Mathieu Bon­ne­vie, Fo­to­ris­si­ma

UNE BUGATTI 57SC AT­LAN­TIC a été la ve­dette du der­nier concours Arts & Élé­gance, mais ce n’était pas la seule voi­ture à faire le spec­tacle. Pour cette 4e édi­tion, l’or­ga­ni­sa­teur, Pe­ter Au­to, a dé­ci­dé de nom­mer un Best of Show pour les avant-guerre et un autre pour les voi­tures d’après-guerre, un se­cret qui a été gar­dé jus­qu’à la re­mise des prix.

La Bugatti, qui ap­par­tient à Pe­ter Mul­lin et Rob­son Wal­ton (une an­cienne ga­gnante de Pebble Beach), a été cou­ron­née, mais la dé­ci­sion de ré­com­pen­ser la splen­dide Fer­ra­ri 250 TR58, vic­to­rieuse au Mans, de Sir Mi­chael Ka­doo­rie a été tout aus­si cha­leu­reu­se­ment ac­cueillie par le pu­blic. De nom­breuses Fer­ra­ri ont fait le dé­pla­ce­ment à l’oc­ca­sion des 70 ans de la marque et la TR58 ex-hill/gen­de­bien por­tait en­core les traces de boue ré­col­tée la veille lors du ral­lye rou­tier. Par­mi les autres Fer­ra­ri, on comp­tait la 250 LM 1964 de Jean Gui­kas, qui a rem­por­té la ca­té­go­rie pro­to­types fer­més. Gui­kas a éga­le­ment re­çu un prix pour sa 365 GTB/4 1969, la 3e Day­to­na al­lé­gée de Gr. 4 as­sem­blée, qui a ter­mi­né 5e au Mans, en 1972.

La Porsche 911 Car­re­ra RSR ex-her­bert von Ka­ra­jan a rem­por­té la ca­té­go­rie Voi­tures de Grands mu­si­ciens, alors que la De­lage D8-120 S Coach Sports 1938 a rem­por­té celle qui cé­lé­brait le car­ros­sier Mar­cel Pour­tout. La ca­té­go­rie Woo­dies est, elle, al­lée à la Peu­geot 202 Bou­lan­gère 1949 de Jean-fran­çois Pe­nillard. Les Al­fa Ro­meo ont éga­le­ment été à la fête avec le prix de celle à la car­ros­se­rie spé­ciale d’avant-guerre al­lant à une 6C 1750 Za­ga­to MM 1929, alors que le prix pour celle d’après­guerre ré­com­pen­sait l’éblouis­sante 3000CM Pi­nin­fa­ri­na Su­per­flow IV 1960. Les ca­té­go­ries spé­ciales pour les ber­li­nettes “Ec­ce­te­ri­ni” ont été rem­por­tées par l’une des deux seules Aguz­zo­li Con­dor 1963 et une pe­tite Sia­ta 500 Re­cord 1946. Tout en contraste avec la Gla­dia­tor Grand Prix 1905 qui a rem­por­té la ca­té­go­rie des voi­tures de sport à pro­pul­sion par chaîne.

Si le spec­tacle de jeunes femmes dé­fi­lant aux cô­tés des concept cars mo­dernes du Concours d’élé­gance ré­sonne cu­rieu­se­ment avec les va­leurs de notre époque, no­tons que ce­lui-ci a été rem­por­té par les Ci­troën Cx­pe­rience et Re­nault Tre­zor. En­fin, une Ch­rys­ler Town & Coun­try 1947 a rem­por­té fort jus­te­ment le prix FIVA de la pré­ser­va­tion.

Sens ho­raire La Fer­ra­ri vic­to­rieuse au Mans re­çoit le Best of Show “d’après-guerre”. La Re­nault Tre­zor pa­rade de­vant une foule ad­mi­ra­tive, pen­dant que ma­dame marche. La 250 LM vic­to­rieuse de la ca­té­go­rie pro­to­types fer­més. Le prix de la voi­ture d’avant-guerre est al­lé à cette Bugatti At­lan­tic 1936. Une Porsche 356 dans les jar­dins du châ­teau.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.