NOU­VEAU­TÉS

La nou­velle Phan­tom est grande, mais est-elle in­tel­li­gente? Mark Dixon mène l’enquête.

Octane (France) - - Sommaire -

Rolls-royce Phan­tom, Lexus LC400 et Su­per­for­mance Cor­vette Grand Sport

LA LISTE DES PRO­PRIÉ­TAIRES des pré­cé­dentes Rolls-royce Phan­tom est im­pres­sion­nante. De la Reine d’an­gle­terre à John Len­non en pas­sant par Fred As­taire, dont une ci­ta­tion va très bien au der­nier mo­dèle: « Voyez grand, soyez in­tel­li­gent… Et ayez du style ! ».

La nou­velle Phan­tom coche toutes ces cases. Oui, avec près de 6 m de long, c’est une im­mense voi­ture, par­ti­cu­liè­re­ment dans sa ver­sion à châs­sis long, qu’octane a es­sayée, à tel point qu’elle a dû être ra­bo­tée de 75 mm pour ne pas être clas­sée comme vé­hi­cule uti­li­taire sur le très im­por­tant mar­ché chi­nois.

Elle est aus­si très in­tel­li­gente. Un exemple par­mi tant d’autres : de­vant la voi­ture, une paire de ca­mé­ras sté­réo lit l’état de sur­face de la route pour pré­pa­rer la sus­pen­sion en fonction. Mais avant tout, elle a du style. Le lan­ce­ment s’est dé­rou­lé en Suisse et, même dans un pays ha­bi­tué à une ex­trême ri­chesse, la nou­velle Phan­tom a fait tour­ner bien des têtes. Il y a quelque chose chez Rolls-royce qui fas­cine les pas­sants mêmes les plus bla­sés, ce que May­bach n’a ja­mais su faire.

Les re­tours clients ont sug­gé­ré que la nou­velle gé­né­ra­tion soit plus une évo­lu­tion qu’une ré­vo­lu­tion par rap­port au mo­dèle qu’elle remplace, lan­cé en 2003. La nou­velle ve­nue conserve donc ses pro­por­tions avec un ca­pot long et un coffre court, mais in­cor­pore des chan­ge­ments sub­tils qui de­mandent un peu de temps pour être re­mar­qués. Ain­si, la ca­landre est dé­sor­mais lé­gè­re­ment in­cli­née plu­tôt que ver­ti­cale, alors que la ligne de caisse par­tant des ailes avant se fond dé­sor­mais dans les flancs plu­tôt que de faire le tour de la voi­ture, une pre­mière pour Rolls-royce. C’est à l’in­té­rieur que l’au­to se montre le plus spec­ta­cu­laire. Les de­si­gners ont rem­pla­cé la planche de bord par une “ga­le­rie” sous verre qui peut af­fi­cher des oeuvres d’art per­son­na­li­sées. Une idée de gé­nie pour cette clien­tèle pour la­quelle l’in­di­vi­dua­li­té est es­sen­tielle. Et la nou­velle Phan­tom per­met d’ap­pré­cier cette ga­le­rie dans le silence le plus to­tal : même les pneus, dé­ve­lop­pés spé­ci­fi­que­ment pour elle, contiennent de la mousse iso­lante pho­nique. Si, in­évi­ta­ble­ment, la nou­velle Phan­tom n’est pas une voi­ture aus­si amu­sante à conduire que la plus com­pacte Ghost, Rolls-royce a fait en sorte que le chauf­feur puisse se faire plai­sir quand le pa­tron a le dos tour­né. Le tout nou­veau mo­teur est dé­sor­mais un V12 bi­tur­bo, au lieu du V12 at­mo­sphé­rique de la pré­cé­dente gé­né­ra­tion. Les 4 roues sont di­rec­trices et la sus­pen­sion est contrô­lée par élec­tro­nique plu­tôt que par hy­drau­lique, pour une ré­ac­ti­vi­té im­mé­diate.

Il en ré­sulte une voi­ture vrai­ment ra­pide et agréable à conduire. La sus­pen­sion à air rend le con­fort souple, même si les 2,5 tonnes de la nou­velle Phan­tom sont en­core par­fois tra­hies par de lé­gers trem­ble­ments oc­ca­sion­nels, sub­tils comme les bat­te­ments d’ailes d’un moi­neau.

Peut-être pas la meilleure voi­ture au monde, mais sans au­cun doute la meilleure voi­ture dans son uni­vers.

À gauche et ci-des­sus Tou­jours grande et en­core meilleure pour conduire ou se faire conduire. L’écran de la na­vi­ga­tion dis­pa­raît pour pou­voir vi­sua­li­ser la “ga­le­rie”.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.