À VI­SI­TER

Des voi­tures, des avions, des trains… Et même un sous-ma­rin et un ci­né­ma.

Octane (France) - - Sommaire - Texte et photos Bar­ry Wi­se­man www.speyer.tech­nik­mu­seum.de

Tech­nik Mu­seum Speyer

UNE COL­LEC­TION d’avions, c’est la pre­mière chose que l’on voit du Speyer Tech­ni­cal Mu­seum, près de Ho­cken­heim et de Hei­del­berg. On y trouve des avions de chasse et des avions de ligne dans de spec­ta­cu­laires po­si­tions de dé­col­lage et d’autres en haut de longues perches. Des escaliers per­mettent aux vi­si­teurs d’en­trer dans la plu­part, et des to­bog­gans d’en re­des­cendre… Ce n’est pas un mu­sée comme les autres.

Le bâ­ti­ment hé­berge di­verses ex­po­si­tions et pro­pose des billets pour le ci­né­ma Dome IMAX 3D à écran géant. C’est un bon en­droit pour se re­po­ser après quelques heures de marche. La taille de ce mu­sée est à cou­per le souffle.

Un peu par­tout, des avions sont sus­pen­dus au pla­fond, de la ré­plique du Wright Flyer jus­qu’à un F-86 Sabre de la Royal Ca­na­dian Air Force, en pas­sant par des chas­seurs des deux guerres mon­diales. Il y a des mons­trueuses lo­co­mo­tives à va­peur et un gé­né­ra­teur die­sel de 1920 de la taille d’une mai­son. Ain­si qu’une col­lec­tion de ca­mions de pom­piers et une De­la­haye 1914 uti­li­sée pour treuiller des ob­ser­va­teurs dans les bal­lons cap­tifs qui ob­ser­vaient les tran­chées en­ne­mies. Une ré­plique du tri­plan Fok­ker de von Rich­to­fen est pen­due à ses cô­tés, prête à des­cendre le pre­mier bal­lon ve­nu.

Les voi­tures? Elles se comptent par dou­zaines, avec une jo­lie sec­tion de May­bach, Mer­cedes-benz, Lan­cia, Rolls-royce et autres mo­dèles d’avant-guerre. L’une des plus in­té­res­santes est une ré­plique de l’opel RAK2 ex­pé­ri­men­tale de 1928, avec des ailes la­té­rales ac­tion­nées par le­vier pour créer de l’ap­pui. Cette an­née-là, sur L’AVUS, Fritz von Opel a fait une dé­mons­tra­tion de­vant des cen­taines de spec­ta­teurs. Sur ses 24 fu­sées, de nom­breuses ne se sont pas al­lu­mées, mais celles qui fonc­tion­naient ont suf­fi pour pro­pul­ser le mis­sile noir à 225 km/h. Par­mi les mo­tos de course, une autre ré­plique, celle de la NSU Del­phin III, ef­fi­lée comme un dau­phin, qui a at­teint 340 km/h en 1956 sur le lac sa­lé de Bon­ne­ville.

De re­tour de­hors, on peut mon­ter sur l’aile d’un Boeing 747 et dans un An­to­nov An-22. Leur ar­ri­vée à Speyer est toute une his­toire, le Boeing ayant voya­gé par la route et l’im­mense An­to­nov ayant at­ter­ri sur la piste de 1 300 m. On peut même se ma­rier à son bord, dans sa car­lingue grande comme une ca­thé­drale. Le sous-ma­rin Fe­de­ral Na­vy U-9 de 1966 a lui aus­si eu une drôle d’ar­ri­vée, par la route et par ca­nal de­puis les Pays-bas. La meilleure at­trac­tion fa­mi­liale de Speyer est son fan­tas­tique ter­rain de jeu, ce qui est par­fait pour s’y rendre avec ses en­fants. Une autre par­tie du mu­sée hé­berge une col­lec­tion d’ins­tru­ments de mu­sique mé­ca­niques, des uni­formes, des cos­tumes, des armes et des bi­joux. Il y en a vrai­ment pour tout le monde à Speyer. Vous pour­rez même pro­fi­ter d’un grand res­tau­rant qui sert une so­lide cui­sine al­le­mande, d’un hô­tel et d’un parc à ca­ra­vanes. C’est vrai­ment un en­droit wun­der­bar.

Sens ho­raire Le Sabre de la RCAF sur­vole les ca­mions de pom­piers. À l’ex­té­rieur, les avions do­minent. L’opel à mo­teur-fu­sée de 1928. Des Al­le­mandes clas­siques et une Mi­ni face à un grand ma­nège.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.