GUIDE D’ACHAT

Luxueuse, sub­tile et mo­to­ri­sée par Fer­ra­ri. Qui dit mieux ?

Octane (France) - - Sommaire -

Lan­cia The­ma 8.32, la ber­line Fer­ra­ri

LA RÉ­PONSE à une ques­tion que per­sonne ne se po­sait ? Nous ne sommes pas cer­tains que le monde avait be­soin d’une Lan­cia The­ma à mo­teur V8 2,9 l Fer­ra­ri, mais elle l’a sans doute ren­du un peu meilleur. Pour mieux com­prendre la 8.32 (8 cylindres et 32 sou­papes), il faut la voir comme une ri­vale de la BMW M5. Élé­gance, con­fort et vi­tesse sont les mots-clés.

Avec 215 ch et 285 Nm, elle peut cer­tai­ne­ment faire le tra­vail qu’on lui de­mande. Si elle par­tage son bloc alu et sa cu­lasse avec la 308, le mo­teur a été consi­dé­ra­ble­ment mo­di­fié pour plus de dou­ceur et de raf­fi­ne­ment par Fer­ra­ri pour Lan­cia. Le chan­ge­ment le plus si­gni­fi­ca­tif est le pas­sage d’un vi­le­bre­quin à plat à un mo­dèle croi­sé. La puis­sance a chu­té au pro­fit du couple, éga­le­ment dis­po­nible plus tôt.

Le mo­teur est aus­si doux que pos­sible, mais au-de­là de 4500 tr/min, il chante avec brio jus­qu’à 7 500 tr/min.

Si le pur-sang pla­cé sous le ca­pot fait beau­coup pour rendre la 8.32 at­trac­tive, il y a bien d’autres choses à ap­pré­cier. Lan­cia s’est fait une ré­pu­ta­tion spor­tive avec les Ful­via, Stra­tos, 037 et les Del­ta In­te­grale, mais la 8.32 est re­ve­nue aux fon­da­men­taux de la marque : luxe et pres­tige.

L’ha­bi­tacle de la The­ma stan­dard, plu­tôt moyen, a été re­vi­si­té. Le but était d’amé­lio­rer l’am­biance, en ajou­tant du cuir, de l’al­can­ta­ra et des pla­cages de loupe sur la planche de bord que com­plète une sé­rie de comp­teurs ad­di­tion­nels, ain­si que des sièges ha­billés par Pol­tro­na Frau. Il suf­fit d’y je­ter un oeil pour com­prendre que la 8.32 était la voi­ture choi­sie par En­zo du­rant ses der­nières an­nées.

Dy­na­mi­que­ment, elle est exac­te­ment telle qu’on s’ima­gine une ber­line de luxe puis­sante à trac­tion avant des an­nées 80. Lors­qu’on la bouscule, c’est sous-vi­rage et pa­ti­nage. La di­rec­tion as­sis­tée ZF Ser­vo­tro­nic, as­ser­vie à la vi­tesse, pour­rait être plus com­mu­ni­ca­tive, mais les chan­ge­ments de rap­ports sont un ré­gal. S’il est ad­mi­rable que Lan­cia soit l’un des pre­miers à adop­ter des amor­tis­seurs contrô­lés élec­tro­ni­que­ment, ils étaient trop fermes à basse vi­tesse et ajou­taient un manque de contrôle lors­qu’on pousse la voi­ture. Un ai­le­ron ar­rière qui se dé­ploie élec­tri­que­ment (ac­ti­vé par une com­mande au ta­bleau de bord) est sup­po­sé amé­lio­rer la sta­bi­li­té à haute vi­tesse. Vi­suel­le­ment, on pour­rait dire qu’elle n’est pas spec­ta­cu­laire, mais cet air de ne pas y tou­cher la rend en­core plus dé­si­rable. Les jantes style Fer­ra­ri et les lo­gos jaunes 8.32 in­diquent son po­ten­tiel, mais la voi­ture reste aus­si sobre que pos­sible. Beau­coup de pro­prié­taires ont ajou­té des badges Fer­ra­ri, mais la seule men­tion d’ori­gine se trouve sous le ca­pot.

C’était un clas­sique dès son lan­ce­ment et c’est une op­por­tu­ni­té tou­jours unique d’avoir un mo­teur Fer­ra­ri dans une dis­crète ber­line ita­lienne. Dans un monde dic­té par le sens com­mun, la The­ma 8.32 ne de­vrait juste pas exis­ter. Fort heu­reu­se­ment, ce n’est pas le cas.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.