Asus Zen­phone 3

Le mar­ché des photophones mi­lieu de gamme est par­ti­cu­liè­re­ment dis­pu­té. Nom­breux sont les fa­bri­cants à van­ter les ca­pa­ci­tés de leurs smart­phones en pho­to alors qu’elles se ré­vèlent bien sou­vent dé­ce­vantes. Asus réus­sit il à ti­rer son épingle du jeu avec s

On Magazine - - SOMMAIRE -

L’asus Zen­fone 3 est un té­lé­phone de mi­lieu de gamme pro­pul­sé par un pro­ces­seur Snap­dra­gon 625 à oc­tuple coeurs cou­plé à 4 Go de RAM. Le té­lé­phone construit en verre et en mé­tal aux fi­ni­tions ir­ré­pro­chables tient bien dans la main. Le de­si­gn, avec ses coins et ses bords ar­ron­dis est réus­sit bien que le cap­teur pho­to dé­passe un peu à l’ar­rière. Les bou­tons et le lec­teur d’em­preintes di­gi­tales, fiable et ré­ac­tif, tombent sous les doigts. L’écran, une dalle IPS Full HD d’une taille de 5,2 pouces, est par­ti­cu­liè­re­ment réus­sit : il est suf­fi­sam­ment lu­mi­neux pour as­su­rer une bonne vi­si­bi­li­té en toutes cir­cons­tances, le contraste est ex­cellent, les cou­leurs justes et bien ca­li­brées. L’au­to­no­mie, as­su­rée par une bat­te­rie de 2600 mah re­char­geable via un port USB-C est par contre plus dé­centes avec deux jours d’au­to­no­mie maxi­mum en uti­li­sa­tion stan­dard. La re­charge ra­pide est éga­le­ment pré­sente, cinq mi­nutes pour ob­te­nir deux heures d’au­to­no­mie (un peu plus d’une heure pour une re­charge com­plète). L’in­ter­face, An­droid ver­sion 6 Marsh­mal­low re­cou­vert de la sur­couche Asus ZENUI, bien que sur­char­gée de lo­gi­ciels et de no­ti­fi­ca­tions reste fluide. Les 32 ou 64 Go de sto­ckage, ex­ten­sible par mi­cro-sd, per­mettent de faire face à la plu­part des usages.

Un té­lé­phone qui sonne cor­rec­te­ment

Co­té au­dio, le Zen­fone 3 est cer­ti­fié Hi-res Au­dio. A l’écoute, les per­for­mances de la sor­tie casque nous ont sem­blées plus qu’hon­nêtes. La res­ti­tu­tion est juste, les timbres sont bien équi­li­brés, la scène so­nore et ou­verte et aé­rée. Sans agres­si­vi­té, l’ai­gu est doux et dé­taillé. Le grave n’est pas très vi­ru­lent, mais cor­rec­te­ment ex­plo­ré et propre. On ap­pré­cie tout par­ti­cu­liè­re­ment le re­gistre me­dium, mé­lo­dieux, chan­tant et nuan­cé. La puis­sance de la sor­tie casque n’est pas très éle­vée mais rai­son­nable. Le haut par­leur in­té­gré à l’asus Zen­fone 3, par­ti­cu­liè­re­ment puis­sant, nous a pa­ru éga­le­ment sa­tis­fai­sant.

La tech­no­lo­gie pho­to Pixel­mas­ter 3.0 mise en avant

Asus vente les mé­rites de sa tech­no­lo­gie Pixel­mas­ter 3.0 qui in­tègre un cap­teur So­ny IMX298 de 16 Mpx, une len­tille Lar­gan à six élé­ments qui ouvre à f/2, le sys­tème Tri­tech qui réa­lise le fo­cus en 0,03 s en com­bi­nant trois tech­no­lo­gies (la­ser, dé­tec­tion de phases et conti­nu), un cap­teur cor­rec­teur de cou­leurs pour ob­te­nir des cou­leurs

réa­listes, un sta­bi­li­sa­teur op­tique de l’image à quatre axes pour em­pê­cher les mou­ve­ments d’af­fec­ter la net­te­té des pho­tos en condi­tions de basse lu­mière et en­fin un sta­bi­li­sa­teur élec­tro­nique à trois axes pour as­su­rer la sta­bi­li­té des vi­déos.

Des ca­pa­ci­tés pho­tos im­mé­dia­te­ment concluantes

Cette dé­bauche de tech­no­lo­gie est elle ef­fi­cace ou re­lève-t-elle comme trop sou­vent de l’ar­gu­ment mar­ke­ting ? Nous avons été très agréa­ble­ment sur­pris par les ca­pa­ci­tés de l’asus Zen­fone 3 en pho­to: la mise au point la­ser et l’au­to­fo­cus à cor­ré­la­tion de phases sont par­ti­cu­liè­re­ment ef­fi­caces, as­su­rant une mise au point ra­pide et fiable et une ex­po­si­tion juste. Les images sont contras­tées, les cou­leurs vives mais agréables. En pho­to la sta­bi­li­sa­tion op­tique ap­porte un plus in­dé­niable en basse lu­mière. Ce­pen­dant un lis­sage im­por­tant ap­pa­rait dans les hautes sen­si­bi­li­tés. L’ap­pa­reil pho­to qui fonc­tionne très bien en mode au­to­ma­tique est en­tiè­re­ment dé­brayable : dis­tance de mise au point, vi­tesse, ou­ver­ture, sen­si­bi­li­té peuvent tous être ré­glés ma­nuel­le­ment. Un vrai plus pour avoir un peu de la­ti­tude lors de son usage. Un mode per­met de pro­duire des pho­tos de 65 Mpx. Il nous a sem­blé anec­do­tique. Le mode HRD ap­porte un cer­tain plus lors des pho­tos noc­turnes, mais au prix d’un lis­sage des tex­tures très mar­qué. Quelques filtres pho­tos sont pré­sents, ils peuvent être ap­pli­qués na­ti­ve­ment aux pho­tos. Quand l’ap­pa­reil pho­to de fa­çade de 8 Mpx est sé­lec­tion­né, un mode Sel­fie avec ses ré­glages beau­té s’ac­tive par dé­faut per­met­tant en live, avant même la prise de vue, de ré­gler cou­leur de la peau, agran­dis­se­ment des yeux, creu­se­ment des joues… Su­per­flu ou in­dis­pen­sable à vous de voir !

Sta­bi­li­sa­tion élec­tro­nique des vi­déos

L’asus Zen­fone 3 per­met de fil­mer en ul­tra HD 4K, en Full HD à 60 ou 30 images par se­conde. La qua­li­té de l’image est au ren­dez vous. La sta­bi­li­sa­tion élec­tro­nique sans être ré­vo­lu­tion­naire ap­porte un plus non né­gli­geable, gom­mant les sou­bre­sauts et les vi­bra­tions, sans pour au­tant per­mettre d’avoir une image vrai­ment fixe en toutes cir­cons­tances. Le mode vi­déo est éga­le­ment dé­brayable, ce­pen­dant l’in­ter­face via l’écran tac­tile ne per­met pas d’ef­fec­tuer des ré­glages, de dis­tance de mise au point par exemple, sans faire trem­bler le té­lé­phone. Quoi­qu’il en soit la qua­li­té de l’image et l’ap­port de la sta­bi­li­sa­tion sur­prennent sur un té­lé­phone de cette gamme. Les filtres pho­tos peuvent éga­le­ment s’ap­pli­quer na­ti­ve­ment à la vi­déo. Nous nous sommes beau­coup amu­sé avec le filtre «des­sin» que nous avons trou­vé à la fois lu­dique et gra­phique.

Conclu­sion

L’asus Zen­fone 3 est un pho­to­phone équi­li­bré, bien conçu avec un de­si­gn agréable, une construc­tion très soi­gnée, un écran ma­gni­fique, une au­to­no­mie so­lide, un son des plus cor­rects, et un mo­dule pho­to qui nous a convain­cu. On a beau cher­cher, l’asus Zen­phone 3 ne pré­sente au­cun gros dé­faut.

370 €

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.