Blue­sound Pulse Flex

Pulse Flex

On Magazine - - SOMMAIRE - par Pierre Stem­me­lin

So­nos, le spé­cia­liste his­to­rique des en­ceintes mul­ti­room ET SANS-FIL, A DU SOU­CI à SE FAIRE. SES CONCUR­RENTS SONT DE PLUS EN PLUS NOM­BREUX ET PERFORMANTS. À LEUR TÊTE, Blue­sound pro­pose une gamme par­ti­cu­liè­re­ment riche TAN­DIS QUE SON IN­TER­FACE UTI­LI­SA­TEUR EST UNE DES PLUS ABOUTIES...

La Pulse Flex est la ben­ja­mine de la gamme Blue­sound. Elle peut être uti­li­sée seule ou par paire sté­réo. Ses prin­ci­pales concur­rentes sont la Play:1 de So­nos (ac­tuel­le­ment à 230 €) et L’heos 1 HS2 de De­non (250 €). La Pulse Flex est certes un peu plus chère, mais pré­sente aus­si quelques avan­tages. Elle peut être équi­pée d’une bat­te­rie op­tion­nelle la ren­dant no­made (80 €). Elle est com­pa­tible avec les flux au­dio hi-res jus­qu’en 24 bits/192 khz.. Elle com­porte en outre une connexion Blue­tooth, une en­trée auxi­liaire sur mi­ni-jack ana­lo­gique et nu­mé­rique op­tique ain­si qu’une sor­tie casque.

Certes, la Pulse Flex ne pos­sède pas de sys­tème d’op­ti­mi­sa­tion acous­tique si­mi­laire au True­play de So­nos, mais sa concep­tion est digne d’une pe­tite en­ceinte de qua­li­té Hi-fi. Blue­sound fai­sant par­tie du groupe Len­brok qui pré­side éga­le­ment aux des­ti­nées des marques Nad et PSB Spea­kers, la Pulse Flex est née sous une bonne étoile au­dio­phile. Son cof­fret en fi­ni­tion soft touch gris fon­cé ou blanc est en plas­tique et ABS ren­for­cé. Ac­cor­dé par un évent bass-re­flex qui dé­bouche à l’avant, il est équi­pé d’un sé­rieux pe­tit boo­mer de 11 cm à mem­brane en po­ly­pro­py­lène et d’un twee­ter à dôme en tex­tile im­pré­gné de 20 mm.

L’autre point fort de Pulse Flex est son in­ter­face uti­li­sa­teur. Son pa­vé de com­mande sur le des­sus est fort pra­tique. Il com­porte ré­glage de vo­lume, sé­lec­tion de la source, bou­ton de lec­ture et mise en pause, ain­si que cinq touches pour ac­cé­der di­rec­te­ment aux sta­tions de we­bra­dios par exemple que l’on a mé­mo­ri­sées au préa­lable L’ap­pli de pi­lo­tage Blue­sound sous IOS ou An­droid est éga­le­ment un plai­sir a uti­li­ser. Elle est une des plus réus­sies, don­nant ac­cès à pas moins de trois mo­teurs de we­bra­dios et plus d’une dou­zaine de ser­vices de mu­sique en ligne dont Dee­zer, Qo­buz, Ti­dal sans ou­blier l’ac­cès di­rect Spo­ti­fy Con­nect. La re­con­nais­sance des fi­chiers de mu­sique dis­po­nibles sur le ré­seau lo­cal (en mode DLNA) se fait presque to­ta­le­ment au­to­ma­ti­que­ment sans avoir be­soin de cher­cher dans des ar­bo­res­cences de dos­siers, avec af­fi­chage des po­chettes, par ar­tiste ou en­core par for­mu­laire de recherche. Bra­vo !

À l’écoute, compte te­nu de sa taille ré­duite, la Blue­sound Pulse Flex n’est pas une cham­pionne dans le grave, ni d’une puis­sance acous­tique dé­li­rante. Par contre, à vo­lume d’écoute rai­son­nable, elle fait preuve d’un très bel équi­libre des timbres. Le re­gistre mé­dium est de toute beau­té, dé­no­tant beau­coup de fi­nesse et de pré­sence sur les voix. Les dé­tails dans le haut du spectre ne sont pas es­tom­pés, mais ce­la ne se ma­ni­feste au­cu­ne­ment par des stri­dences ou des du­re­tés. Au contraire, l’ai­gu est doux avec du fi­lé et de la dé­li­ca­tesse. La dy­na­mique n’est pas exa­cer­bée, mais la res­ti­tu­tion est tou­jours vi­vante, em­preinte d’une bonne dose de na­tu­rel.

350 €

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.