Dy­nau­dio Xeo 2

Nous avons dé­jà pu­blié le test de cette pe­tite paire D’EN­CEINTES SANS-FIL DANS NOTRE nu­mé­ro de l’an der­nier. Mais comme, elle est tou­jours la cham­pionne de sa ca­té­go­rie, il nous a sem­blé lo­gique de vous la pré­sen­ter à nou­veau...

On Magazine - - SOMMAIRE - par Pierre Stem­me­lin

Les mo­dèles Xeo de Dy­nau­dio sont as­sez dif­fé­rents de ce que l’on a l’ha­bi­tude d’en­tendre dans le do­maine des en­ceintes sans-fil. Contrai­re­ment à leurs concur­rentes qui ont gé­né­ra­le­ment fait le choix d’une ap­proche éco­no­mique et très grand pu­blic, ce sont des réa­li­sa­tions haut de gamme qui se dé­marquent par leurs per­for­mances de très haut ni­veau. Jus­qu’à pré­sent, ce­la se tra­dui­sait par un prix re­la­ti­ve­ment éle­vé comme nous avons pu le voir avec le test des Xeo 6. Mais avec ces nou­velles pe­tites Xeo 2, au for­mat com­pact d’en­ceintes de bi­blio­thèque, Dy­nau­dio es­saie de se rap­pro­cher du grand pu­blic tout en conser­vant de très bonnes pres­ta­tions so­nores. Pa­ri réus­si.

Fa­çade en alu­mi­nium, cof­fret com­po­site et haut-par­leurs de pointe

Avec une fa­çade plus pe­tite qu’une feuille A4 et une pro­fon­deur de moins de 15 cm, sans au­cun câble qui ne dé­passe à l’ar­rière, les Dy­nau­dio sont des mo­dèles dis­crets, par­ti­cu­liè­re­ment fa­ciles à ca­ser. Il est même pré­vu de pou­voir les ac­cro­cher au mur, grâce à des po­tences mé­tal­liques dis­po­nibles en op­tion. Pour au­tant, leur concep­tion n’est pas celle de pe­tites en­ceintes éco­no­miques et se rap­proche de mo­dèle de mo­ni­to­ring haut de gamme. Ici, pas d’ébé­nis­te­rie en bois, mais des coques en ma­té­riau plas­tique bien épaisses, im­mu­ni­sées contre les vi­bra­tions pa­ra­sites. Pour as­su­rer une ré­fé­rence mé­ca­nique ul­tra-stable aux haut-par­leurs, les baffles sont en alu­mi­nium usi­né d’un cen­ti­mètre d’épais­seur. Ces haut-par­leurs sont en outre des mo­dèles de haute qua­li­té, ex­clu­sifs à Dy­nau­dio, fa­bri­qués dans ses usines au Da­ne­mark. Les twee­ters sont des mo­dèles à dômes en soie im­pré­gnée, une spé­cia­li­té de la marque, ré­pu­tée de­puis des dé­cen­nies pour fa­bri­quer par­mi les meilleurs trans­duc­teurs de ce type. Les boo­mers de 14 cm de dia­mètre uti­lisent des mem­branes MSP, en po­ly­pro­py­lène char­gé de ma­gné­sium et si­li­cate, en­core une re­cette avan­cée propre à Dy­nau­dio. Ils sont ac­cor­dés en bass-re­flex par des évents dont les ou­ver­tures en forme de pa­villons dé­bouchent à l’ar­rière, à la ver­ti­cale, au ni­veau de la con­nec­tique. L’ali­men­ta­tion est confiée à des am­plis nu­mé­riques in­dé­pen­dants de 65 watts pour chaque haut­par­leur. Un sé­lec­teur, à l’ar­rière de chaque en­ceinte, per­met d’ajus­ter sa courbe de ré­ponse en fonc­tion de sa po­si­tion dans la pièce d’écoute : es­pace libre, contre un mur ou dans une en­coi­gnure.

Le sans-fil en Blue­tooth ou en au­dio Hi-res avec le Hub mul­ti­room en op­tion

Les Dy­nau­dio Xeo 2 peuvent se connec­ter sans-fil en Blue­tooth (Aptx et AAC). Elles dis­posent aus­si d’en­trées nu­mé­riques (op­tique Tos­link et USB Au­dio) ain­si que d’en­trées ana­lo­giques sur prises RCA et mi­ni-jack. Mieux en­core, il est pos­sible d’ac­qué­rir en op­tion un Xeo Hub ou un Xeo Hub Con­nect. Cha­cun de ces Hub peut en­voyer sans-fil, par voie hert­zienne se­lon un pro­to­cole nu­mé­rique propre à Dy­nau­dio, un si­gnal au­dio aux en­ceintes de la gamme Xeo. Le nou­veau Xeo Hub Con­nect est même ca­pable d’ali­men­ter des flux en Hi-res jus­qu’en 24 bits/96 khz. Il in­tègre en outre une liai­son Wi-fi et il est com­pa­tible avec les pro­to­coles DLNA ain­si que Spo­ti­fy Con­nect. Il ac­cepte jus­qu’à cinq sources sup­plé­men­taires : Blue­tooth, ana­lo­gique sur RCA, nu­mé­riques op­tique, co­axiale et USB Au­dio. Dans le cadre d’une ins­tal­la­tion mul­ti­room, il est pos­sible d’uti­li­ser plu­sieurs Xeo Hub Con­nect. Chaque en­ceinte Xeo est réel­le­ment sans-fil en de­hors de son cor­don d’ali­men­ta­tion sec­teur. Elle pos­sède à l’ar­rière de son cof­fret un sé­lec­teur à trois po­si­tions pour choi­sir son groupe : rouge, vert ou bleu. Lors­qu’on les rac­corde au cou­rant, l’en­ceinte droite et l’en­ceinte gauche du même groupe de cou­leur se re­con­naissent au­to­ma­ti­que­ment et com­mu­niquent sans-fil pour for­mer une paire sté­réo.

Plus fort que la gifle de Joey Starr à Gilles Ver­dez

Lorsque nous avons tes­té les Xeo 2, c’était, en 2016, le len­de­main de l’his­to­rique gifle de Joeys­tarr (émis­sion «la Nou­velle Star») à Gilles Ver­dez («Touche pas à mon poste») qui a en­flam­mé le PAF et l’in­ter­net. Mais ce que nous avons sur­tout re­te­nu ce jour-là, c’est la claque que nous ont mises les Dy­nau­dio. À l’écoute, ces en­ceintes nous ont im­mé­dia­te­ment em­bal­lées. Nous avons com­men­cé par un mor­ceau «mains­tream» du mo­ment, «Work» de Ri­han­na et Drake. Et, nous avons eu l’im­pres­sion de de­ve­nir de la gui­mauve comme des mi­di­nettes. Les Dy­nau­dio Xeo 2 sont ca­pables d’une ten­sion élec­trique dans les basses fré­quences to­ta­le­ment sur­pre­nantes en re­gard de leur taille. Idem sur le mor­ceau «Fa­ded» d’alan Wal­ker, et le timbre pla­nant de la chan­teuse Ise­lin Sol­heim, les Xeo 2 sont à fond et nous aus­si, les poils hé­ris­sés et des fris­sons dans l’échine. Ces en­ceintes ex­cellent sur la mu­sique Pop, Elec­tro, R’NB, mais pas seule­ment. Leur res­ti­tu­tion so­nore est ex­trê­me­ment so­lide, dy­na­mique, mus­clée et vi­ru­lente avec une te­nue en puis­sance dé­coif­fante. Cette res­ti­tu­tion peut aus­si se mon­trer po­sée et douce, li­bé­rant des timbres sub­tils, ou en­core pré­cise, d’une belle dé­fi­ni­tion et d’une grande pro­pre­té. Que ce soit à faible vo­lume, pour une écoute de proxi­mi­té, les en­ceintes po­sées de part et d’autre d’un écran d’or­di­na­teur, ou à fort vo­lume pour ani­mer une soi­rée, les Dy­nau­dio Xeo 2 ex­cellent. Certes, on pour­rait es­pé­rer qu’elles donnent lé­gè­re­ment plus de frui­té sur les ins­tru­ments an­ciens d’oeuvre ba­roque. Ces en­ceintes ne sont pas to­ta­le­ment neutres. Elles ont du tem­pé­ra­ment, de la per­son­na­li­té. Mais ce­la nous plaît, d’au­tant qu’elles ne l’im­posent pas trop et que sur tous les styles de mu­sique, mo­derne, Jazz ou Clas­sique, elles ap­portent une res­ti­tu­tion in­té­res­sante, vi­vi­fiante et convain­cante, al­liée à des per­for­mances hors norme.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.