MTX IWA250

On Magazine - - SOMMAIRE - par Al­ban Amou­roux

MTX pro­pose des pro­duits au­dio pour la mai­son de­puis quelques an­nées, même si la marque s’est plu­tôt faite un nom dans le do­maine de l’au­dio em­bar­quée en au­to­mo­bile. Le pe­tit IWA250 est donc un am­pli­fi­ca­teur sté­réo équi­pé des fonc­tion­na­li­tés mo­dernes pour tous les usages. Le ré­sul­tat so­nore et son prix pu­blic sont tout à fait dignes d’in­té­rêt...

L’IWA250 est li­vré dans un pa­cka­ging car­ton et mousse de main­tient tout ce qu’il y a de plus clas­sique. On y trouve l’am­pli, le câble d’ali­men­ta­tion, la té­lé­com­mande et son ré­cep­teur in­fra­rouge fi­laire, les deux an­tennes Wi­fi ain­si que la no­tice. Celle-ci dé­taille par­fai­te­ment bien en fran­çais (en an­glais et en al­le­mand éga­le­ment) les dif­fé­rentes étapes à suivre. On a sou­vent ten­dance à je­ter la no­tice avec l’em­bal­lage, là il fau­dra évi­ter. L’am­pli étant dé­pour­vu de bou­tons et d’af­fi­cheur, mis à part deux LEDS énig­ma­tiques, dif­fi­cile de s’en sor­tir à l’aveugle ! Heu­reu­se­ment, les étapes sont courtes et ra­pides. Les mé­thodes de connexion au Wi­fi se­ront dif­fé­rentes, se­lon si vous uti­li­sez un ap­pa­reil IOS/ MACOS ou An­droid/win­dows. Vous pou­vez même choi­sir d’uti­li­ser l’am­pli en mode Wi­fi Di­rect, ce qui de­vrait être plu­tôt rare mais ce­la reste pos­sible. Dans le cas D’IOS/MACOS, le MTX est vu comme un de­vice Air­play, il ap­pa­raît dans la liste des «haut­par­leurs Air­play» de­puis le me­nu Wi­fi. Il suf­fit de l’ajou­ter pour que votre ap­pa­reil Apple par­tage le mot du passe du ré­seau Wi­fi avec l’am­pli. Ce­lui­ci est alors connec­té à votre ré­seau en quelques se­condes, sans avoir à ta­per le mot de passe ! Sous An­droid/win­dows, il fau­dra suivre la pro­cé­dure plus clas­sique où l’on sé­lec­tionne l’un des ré­seaux Wi­fi vi­sibles et où l’on doit ta­per le mot de passe. Une fois ces étapes ef­fec­tuées, l’iwa250 est prêt à l’em­ploi.

Un am­pli connec­té et mul­ti­source

Cet am­pli MTX ac­cepte cinq types de sources dif­fé­rentes : deux fi­laires et trois sans-fil. Le sans­fil passe obli­ga­toi­re­ment par le Wi­fi, il n’y a pas de Blue­tooth. Cô­té fi­laire, on trouve deux en­trés : ana­lo­gique RCA et nu­mé­rique op­tique. MTX in­siste sur le fait qu’il n’y a pas de conver­sion nu­mé­rique/ ana­lo­gique car l’am­pli­fi­ca­tion est en classe D nu­mé­rique. Ce­la per­met de conser­ver au maxi­mum l’in­té­gri­té du si­gnal. Cô­té sans-fil, on peut uti­li­ser trois pro­to­coles : DLNA, Air­play ou Spo­ti­fy Con­nect. Pour ce qui est de la qua­li­té de construc­tion, le cof­fret de l’iwa250 est en alu­mi­nium pour par­ti­ci­per à la dis­si­pa­tion de la cha­leur que l’ap­pa­reil pro­duit afin de ne ja­mais dé­pas­ser les 40°. Ad­di­tion­né à son for­mat mi­ni, ce­la lui offre une grande ver­sa­ti­li­té de pla­ce­ment : dans ou der­rière un meuble, dans une cloi­son ou un pla­fond. La connec­ti­vi­té sans fil et le ré­cep­teur in­fra­rouge dé­por­té fa­ci­litent gran­de­ment ces mul­tiples pos­si­bi­li­tés d’ins­tal­la­tion. Nous conseillons d’ailleurs de le ca­cher car nous avons trou­vé les LEDS in­for­ma­trices sur le boî­tier as­sez désa­gréables du fait de leur forte in­ten­si­té. Sans al­ler jus­qu’à l’ajout d’un af­fi­cheur, il manque

une in­di­ca­tion du ni­veau de vo­lume avec une rampe com­po­sée de quelques LEDS : à l’écoute du pre­mier mor­ceau, on prie pour que le vo­lume ne soit pas trop fort par dé­faut ! Nous avons al­lu­mé, éteint, bran­ché et dé­bran­ché plu­sieurs fois le pro­duit et il nous semble que le vo­lume par dé­faut est tou­jours le même, pas trop fort, donc sans risque.

Une uti­li­sa­tion tou­jours très simple

Dans le cas des sources sans-fil, la té­lé­com­mande n’est ja­mais né­ces­saire, c’est l’ap­pli­ca­tion de lec­ture de mu­sique que vous uti­li­sez qui va contrô­ler le vo­lume. De plus, l’am­pli s’al­lume au­to­ma­ti­que­ment lors­qu’il dé­tecte de la mu­sique et se re­met en veille au bout de 15 mi­nutes de si­lence. En mode «veille ré­seau», il consomme 2,9 watts. Si vous uti­li­sez l’am­pli plu­tôt avec les sources fi­laires, vous de­vrez ma­ni­pu­ler la té­lé­com­mande pour contrô­ler le vo­lume et, si vous le sou­hai­tez, éteindre l’am­pli to­ta­le­ment. Il passe alors à 0,4 watt en veille. La té­lé­com­mande per­met dans tous les cas de sé­lec­tion­ner la source : sans fil, ana­lo­gique ou nu­mé­rique. No­tez que c’est tou­jours la der­nière en­trée qui re­çoit du son qui prend les com­mandes, ce qui évite dans la plu­part des cas d’avoir à ef­fec­tuer une sé­lec­tion de­puis la té­lé­com­mande. On trouve éga­le­ment un bou­ton pour mo­di­fier la connexion Wi­fi (chan­ger de ré­seau ou pas­ser au Wi­fi Di­rect). En­fin, MTX ne dé­roge pas à sa spé­cia­li­té dans l’au­dio em­bar­quée, le «gros son» : deux bou­tons +/- per­mettent de mo­du­ler le bas du spectre, et uni­que­ment le bas du spectre.

À l’écoute : des per­for­mances plus qu’ho­no­rables

Le MTX IWA250 dé­ve­loppe 2x50 watts comme son nom l’in­dique, sous 4 ohms. Dans la no­tice, il est pré­ci­sé que l’on peut re­lier deux en­ceintes 8 ohms par ca­nal (en pa­ral­lèle), ce qui des­cend au­to­ma­ti­que­ment l’im­pé­dance à 4 ohms pour re­trou­ver les 50 Watts. Avec une seule paire d’en­ceintes sous 8 ohms, la puis­sance est lo­gi­que­ment di­vi­sée par deux : 2x25 watts ef­fi­caces. Les pre­mières se­condes d’écoute sont un peu froides, il faut pa­tien­ter avant de pou­voir se faire une idée. Mais une fois qu’il est chaud, quelles que soient les sources, ce pe­tit am­pli MTX sait se mon­trer bien dé­fi­ni dans le mé­dium, c’est son atout nu­mé­ro un. Ce­la per­met de re­pro­duire plu­sieurs plans en pro­fon­deur, ce qui est très agréable. Le ren­du semble un peu court dans l’ai­gu, on perd du coup des mi­cro-dé­tails et de la lar­geur dans la scène so­nore, que l’on ob­tiens ha­bi­tuel­le­ment avec notre am­pli de ré­fé­rence (qui coûte quatre fois le prix du MTX, il est vrai). Le grave est pré­sent sans être sur-dé­taillé, c’est propre et agréable. À ce su­jet, le ré­glage du ni­veau de grave sur la té­lé­com­mande est un peu ex­trême dans le sens où il en ajoute trop. Un cran maxi­mum peut ap­por­ter de l’as­sise, au-des­sus, ce n’est plus na­tu­rel, mais ça pour­ra plaire aux afi­cio­na­dos du grave. Au fi­nal, la si­gna­ture so­nore de cet am­pli est tout à fait en rap­port avec son prix.

L’am­pli connec­té com­plet et al­ter­na­tif

On trouve au­jourd’hui de plus en plus d’am­pli­fi­ca­teurs connec­tés : soit ils sont to­ta­le­ment pro­prié­taires (So­nos, HEOS, Mu­sic­cast, etc.), soit ils sont uni­ver­sels, très bien équi­pés, mais avec un ta­rif en rap­port. Le MTX IWA250 se place en al­ter­na­tive réa­liste avec une connec­ti­vi­té ré­seau éten­due, et non pro­prié­taire, ac­com­pa­gnée d’une am­pli­fi­ca­tion suf­fi­sante pour y re­lier di­rec­te­ment de bonnes en­ceintes, qui pour­ront lé­gè­re­ment être creu­sées dans le mé­dium pour s’adap­ter au ren­du so­nore. On peut tout à fait pré­voir d’ins­tal­ler des IWA250 dans dif­fé­rentes pièces pour créer un ré­seau mul­ti­room avec d’autres pro­duits MTX tels que les dock it1 ou l’autre am­pli connec­té de la marque, le IWA225. Il se­ra par­fait pour ali­men­ter des en­ceintes en­cas­trables, sur­tout de bon dia­mètre (woo­fer de 20 cm par exemple). Un pro­duit très bien pla­cé en ta­rif, à l’usage en­fan­tin, uni­ver­sel, et aux per­for­mances so­nores plus que cor­rectes. Il lui manque que le Blue­tooth et en­trée USB pour être to­ta­le­ment com­plet.

300 €

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.