Blue Mic El­la

Blue Mic est à la base une marque de mi­cro­phones et main­te­nant de casques au­dio, un do­maine où elle fait preuve de suite dans les idées et aus­si de beau­coup d’ori­gi­na­li­té. D’ailleurs en ma­tière d’ori­gi­na­li­té, ce mo­dèle Blue El­la consti­tue un sum­mum. Il re

On Magazine - - SOMMAIRE - par Pierre Stem­me­lin

Nous ne re­vien­drons pas sur l’ar­chi­tec­ture de l’ar­ceau du Blue El­la, tout en mé­tal, nous l’avons dé­jà dé­taillé dans le test du Blue Mo-fi. De même pour l’am­pli in­té­gré dans le ban­deau. Il af­fiche à peu près les mêmes ca­rac­té­ris­tiques avec une puis­sance de 2 x 250 mw. Il se re­charge par le biais d’un câble USB. On peut juste no­ter quelques per­fec­tion­ne­ments es­thé­tiques. Les bou­cliers mé­tal­liques ex­ternes des oreillettes ont été re­des­si­nés et leurs mi­cro-per­fo­ra­tions laissent main­te­nant fil­trer une douce lu­mière blanche lorsque les cir­cuits du casque sont en fonc­tion. On re­marque aus­si que l’am­pli­fi­ca­teur se met en veille au­to­ma­ti­que­ment lorsque l’on re­tire le casque afin d’éco­no­mi­ser la bat­te­rie. Il se re­met en­suite en marche quand on re­coiffe le casque, mais il est aus­si pos­sible de le désac­ti­ver to­ta­le­ment pour faire des écoutes sans son ap­port.

Des trans­duc­teurs or­tho­pla­nar double-face en charge close

Sur le ter­rain, on re­trouve le même très bon ni­veau de confort, mais il est à re­te­nir que le casque est quand même très lourd. Il frise les 500 g. La dif­fé­rence es­sen­tielle se si­tue au ni­veau des trans­duc­teurs ins­tal­lés dans les coques en ma­té­riaux syn­thé­tiques haut de gamme des oreillettes. Il s’agit de mo­dèles or­tho­pla­nars, que l’on ap­pelle éga­le­ment pla­nar ma­gné­tiques. Cha­cun est équi­pé ici d’une mem­brane plane et car­ré, très fine de 50 mm de cô­té, par­cou­rus par un cir­cuit conduc­teur, en­ser­ré entre deux sé­ries (d’où l’ap­pel­la­tion double-face) de bar­reaux ai­man­tés en néo­dyme. La fa­bri­ca­tion de tels trans­duc­teurs est beau­coup plus cou­teuse que celle des tra­di­tion­nels mo­dèles élec­tro­dy­na­miques uti­li­sant une simple bo­bine et un ai­mant an­nu­laire pour en­trai­ner la mem­brane. Mais les per­for­mances sont théo­ri­que­ment su­pé­rieures avec une meilleure ré­par­ti­tion des forces sur toute la sur­face de la mem­brane et une ré­ponse en fré­quences plus ré­gu­lière. Les trans­duc­teurs or­tho­pla­nars sont ain­si ré­pu­tés pour leur res­ti­tu­tion so­nore d’une grande fi­nesse, leur ra­pi­di­té, leur ab­sence de to­niques boo­my dans le grave...

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.