D

Ans cette nou­velle production de l’opé­ra de Lau­sanne, Adria­no Si­ni­via a vou­lu res­tau­rer la di­men­sion « conte de fées » de La Ce­ne­ren­to­la. Il n’est évi­dem­ment pas le pre­mier à ten­ter de re­don­ner à la sa­tire so­ciale gro­tesque de Ros­si­ni ses cou­leurs ori-

OPERA MAGAZINE - - COMPTES RENDUS -

pour ac­com­pa­gner le chant du pê­cheur Ruo­di, connote à la fois le nau­frage du ta­bleau de Frie­drich et le lac évo­qué alors dans le texte. La suite marque ses li­mites, qui sont d’abord celles des moyens, la production variant seule­ment, avec ha­bi­le­té, et sous les beaux éclai­rages de Fa­brice Ke­bour, la dis­po­si­tion des trois grands châs­sis qui consti­tuent le pan­neau du fond. Très res­pec­tueux de l’oeuvre, et bien ser­vi par les cos­tumes de Ma­rie-jeanne Lec­ca, Pount­ney té­moigne de son in­ven­ti­vi­té dans plus d’un mo­ment dé­li­cat, comme la flèche ti­rée par Guillaume por­tée len­te­ment, de main en main des cho­ristes, de son ar­ba­lète à la tête de son fils. Sans lac et sans fo­rêt tou­te­fois, fai­sant re­gret­ter la di­men­sion de na­ture consti­tu­tive de l’oeuvre. Et avec des pro­po­si­tions moins convain­cantes : le fait, par exemple, de pla­cer un Ges­ler en ar­mure dans un fau­teuil rou­lant, une image dé­jà vue trop sou­vent. Pour des bal­lets heu­reu­se­ment conser­vés, l’in­tel­li­gente et très in­ven­tive cho­ré­gra­phie d’amir Hos­sein­pour ap­porte en­fin la touche de mo­der­nisme, dans ce qui, pour notre bon­heur, se re­fuse à toute ou­tran­cière trans­po­si­tion. Les trois pro­ta­go­nistes d’ex­cel­lence du pla­teau vo­cal­con­fir­ment­que­chan­ter­guillau­me­telln’est plus dé­sor­mais im­pos­sible. Au­jourd’hui l’un des quatre ou cinq ti­tu­laires du rôle, John Os­born, en très bonne voix et avec un im­pec­cable fran­çais, donne un Ar­nold hé­roïque, mais ca­pable de pia­ni raf­fi­nés dans l’émou­vant duo du II, ou de mez­za voce pour le très beau trio qui suit. La vaillance est tou­jours là, avec une ai­sance dé­con­cer­tante. Et

Chan­ter n’est plus dé­sor­mais im­pos­sible.

l’ac­teu­rest­con­vain­cant, fas­ci­nant­même– le­té­nor amé­ri­cai­nayant­ga­gnée­nas­su­ran­ce­de­puisl’en­re­gis­tre­ment di­ri­gé par An­to­nio Pap­pa­no, en 2010 (Emi/war­ner Clas­sics). Jean-fran­çois Lapointe lui op­pose un splen­dide Guillaume, au cha­leu­reux et puis­sant mé­dium. Lui aus­si d’une ar­dente pré­sence, le ba­ry­ton ca­na­dien se montre im­pres­sion­nant d’au­to­ri­té au fi­nale du II, puis ma­gis­tral de phra­sé dans « Sois im­mo­bile ».

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.