Ber­lin aime Les Hu­gue­nots

OPERA MAGAZINE - - ACTUALITÉS -

Ville na­tale de Meyer­beer, la ca­pi­tale al­le­mande de­meure fi­dèle à son plus cé­lèbre opé­ra. De­puis sa pre­mière in lo­co, en 1842, six ans après la créa­tion pa­ri­sienne, l’ou­vrage y a connu des heures de gloire ( 90 sai­sons de pré­sence consé­cu­tive jus­qu’en 1932 !), la der­nière res­tant sans doute la pro­duc­tion du Deutsche Oper, en 1988, avec Pi­lar Lo­ren­gar en Va­len­tine et Ri­chard Leech en Raoul. Celle-ci fit grand bruit, en rai­son de la mise en scène « ico­no­claste » de John Dew (Mar­gue­rite de Va­lois et ses dames d’hon­neur en bi­ki­ni au­tour d’une pis­cine !), avant d’être im­mor­ta­li­sée en DVD (Ar­thaus Mu­sik) et ex­por­tée au Covent Gar­den de Londres, en 1991. Da n s l e c a d re d e s o n c y c l e Meyer­beer ( Di­no­rah et L’afri­caine ont dé­jà été pré­sen­tées), le Deutsche Oper a pas­sé com­mande d’une nou­velle mise en scène, si­gnée Da­vid Al­den, sur la­quelle le ri­deau se lè­ve­ra le 13 no­vembre. Pre­mière bonne nou­velle : l’opé­ra se­ra chan­té dans l’ori­gi­nal fran­çais, et pas en tra­duc­tion al­le­mande, comme en 1988. Deuxième bonne nou­velle : Mi­chele Ma­riot­ti, l’un des chefs les plus ta­len­tueux de la jeune gé­né­ra­tion, se­ra au pu­pitre et, es­pé­rons-le, évi­te­ra au maxi­mum les cou­pures – on sui­vra sa pres­ta­tion avec d’au­tant plus d’in­té­rêt qu’il a été choi­si par l’opé­ra Na­tio­nal de Pa­ris pour sa fu­ture pro­duc­tion des Hu­gue­nots. Très at­ten­due, en­fin, la prise de rôle de Juan Die­go Flo­rez en Raoul, qui fe­ra sans doute cou­ler beau­coup d’encre. Le dé­fi est im­mense pour ce chan­teur d’ex­cep­tion car, si on l’ima­gine très bien briller dans l’écri­ture lé­gère et fleu­rie des deux pre­miers actes, on s’in­ter­roge sur la ma­nière dont il va par­ve­nir à né­go­cier les mons­trueux pa­roxysmes du IV et, sur­tout, du V (cet « Ap­pel aux armes » que tous les té­nors coupent – ou rêvent de cou­per !). Le reste de la dis­tri­bu­tion compte un seul fran­co­phone (ce qui est dom­mage), l’ex­cellent Marc Bar­rard, fa­mi­lier du rôle de Ne­vers. Pa­tri­zia Cio­fi ne de­vrait connaître au­cune dif­fi­cul­té en Mar­gue­rite de Va­lois et l’on at­tend beau­coup de l’im­pres­sion­nante basse Ante Jer­ku­ni­ca en Mar­cel. Bref, si vous en avez la pos­si­bi­li­té, le voyage s’im­pose !

Mi­chele Ma­riot­ti et Juan Die­go Flo­rez.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.