Une nou­velle car­men pour la bas­tille

ÉVÉ­NE­MENT

OPERA MAGAZINE - - ACTUALITÉS -

Le re­tour de à l’opé­ra Na­tio­nal de Pa­ris se­ra-t-il mou­ve­men­té ? On se rap­pelle que la pré­cé­dente pro­duc­tion, mise en scène par Yves Beau­nesne, en dé­cembre 2012, n’avait guère mar­qué les es­prits, et c’est un eu­phé­misme... Celle qui se­ra af­fi­chée à plu­sieurs re­prises, entre le 10 mars et le 16 juillet, ne lé­sine sur rien. Pas moins de deux chefs sont mo­bi­li­sés, le jeune et brillant Lionel Brin­guier, et le vé­té­ran Mark El­der. Ain­si que quatre Car­men (Clémentine Mar­gaine, Var­du­hi Abra­ha­myan, Ani­ta Ra­ch­ve­li­sh­vi­li, Eli­na Ga­ran­ca), deux Don Jo­sé (Ro­ber­to Ala­gna, Bryan Hy­mel), trois Mi­caë­la (Alek­san­dra Kur­zak, Ma­ri­na Cos­ta-jack­son, Ma­ria Agres­ta), et deux Es­ca­mil­lo (Ro­ber­to Ta­glia­vi­ni, Il­dar Ab­dra­za­kov). Rien que du beau monde ! Mais il est évident que tous les re­gards se­ront bra­qués sur le met­teur en scène, Ca­lix­to Biei­to. Le spectacle n’est pas nou­veau, même s’il se­ra adap­té pour la Bas­tille ; on l’a vu, entre autres, au Li­ceu de Bar­ce­lone ( voir O. M. n° 56 p. 43 de no­vembre 2010) et il a même été édi­té en DVD sous éti­quette Cma­jor ( voir O. M. n° 67 p. 76 de no­vembre 2011). Ca­lix­to Biei­to est consi­dé­ré comme por­teur de scan­dale, et il est vrai qu’il ne mé­nage pas les spec­ta­teurs, éton­nés pour­tant de sa sa­gesse dans Lear d’ari­bert Rei­mann, son pre­mier tra­vail pour l’opé­ra Na­tio­nal de Pa­ris, en 2016. Sa Car­men, âpre et vio­lente mais en rien « trash », n’est pas de la même eau. Trans­po­sée dans les an­nées 1970, dans un dé­cor ré­duit au mi­ni­mum (la place et l’arène se ré­sument à un cercle de lu­mière), elle est aus­si ef­fi­cace que cré­dible dans sa pein­ture d’une Es­pagne li­bé­rée du­fran­quisme, dans la­quelle les femmes ne sont plus ré­duites à un rôle pas­sif. Une di­rec­tion d’ac­teurs ma­gis­trale la rend ef­fi­cace et poi­gnante. Le DVD fil­mé à Bar­ce­lone en ap­porte la preuve : Ro­ber­to Ala­gna trouve, en ce Don Jo­sé dou­lou- reux et déses­pé­ré, l’un de ses meilleurs em­plois de théâtre. Il n’avait, sauf er­reur, ja­mais chan­té ce rôle clé du ré­per­toire à Pa­ris. Ses ad­mi­ra­teurs se­ront à nou­veau conquis par sa voix per­cu­tante, son élo­cu­tion fran­çaise ex­cep­tion­nelle, et cette pré­sence cha­ris­ma­tique qui crée entre le pu­blic et lui une com­pli­ci­té im­mé­diate. Bryan Hy­mel, qui lui suc­cè­de­ra, crée­ra à coup sûr un per­son­nage dif­fé­rent. Une rai­son sup­plé­men­taire de ne pas man­quer ces re­pré­sen­ta­tions.

Car­men mise en scène par Ca­lix­to Biei­to, au Li­ceu de Bar­ce­lone (2010).

Élé­ment de dé­cor de Sa­lome dans les ate­liers de l’opé­ra Na­tio­nal du Rhin.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.