Créa­tion, ré­flexion, ré­sur­rec­tion

OPERA MAGAZINE - - FRANCE -

La sai­son com­men­ce­ra avec éclat à l’opé­ra de Di­jon (dé­sor­mais re­con­nu comme « Théâtre ly­rique d’in­té­rêt na­tio­nal » ) par la créa­tion de Pi­noc­chio de Phi­lippe Boes­mans, dans la fou­lée de la pre­mière qui au­ra eu lieu quelques se­maines plus tôt dans le cadre du Fes­ti­val d’aix-enP­ro­vence. Le li­vret, ins­pi­ré de Col­lo­di, est si­gné du met­teur en scène Joël Pom­me­rat, et la brillante dis­tri­bu­tion réunit Sté­phane De­gout, Vincent Le Texier, Ch­loé Briot, Ju­lie Bou­lianne, etc. On chan­ge­ra d’ am­biance avec mé­chatm or pho ses, pas­tic­cio ins­pi­ré de Pyg­ma­lion de Clé­ram­bault, Les Femmes ( Cam­pra) et Don Qui­chotte (Mo­rin), puis avec une soi­rée Mon­te­ver­di qui réuni­ra Il com­bat­ti­men­to di Tan­cre­di e Clo­rin­da, le La­men­to d’arian­na, des ex­traits d’il ri­tor­no d’ulisse et d’or­feo, etc. Il se­ra éga­le­ment ques­tion de ré­flé­chir sur le genre de l’opé­ra lui-même, en l’oc­cur­rence sur une par­ti­tion cé­lèbre, celle des Contes d’hoff­mann, dont il n’existe pas de ver­sion dé­fi­ni­tive, à l’oc­ca­sion d’une trans­crip­tion pour voix, dix mu­si­ciens et pia­no si­gnée Fa­bien Tou­chard. Mais aus­si à l’oc­ca­sion d’un « opé­ra cho­ré­gra­phique » in­ti­tu­lé Ini­tio, dont la mu­sique est si­gnée Pedro Gar­cia-ve­las­quez, avec l’en­semble Le Bal­con di­ri­gé par Maxime Pas­cal. Une nouvelle ten­ta­tive pour don­ner corps à « l’uto­pie d’une oeuvre d’art to­tale », comme le fait du reste tout opé­ra réus­si. Si­mon Boc­ca­ne­gra, en mars, per­met­tra de re­ve­nir au ré­per­toire à la fa­veur d’une nouvelle pro­duc­tion due à Phi­lip Him­mel­mann qui réuni­ra Vit­to­rio Vi­tel­li et Ke­ri Al­ke­ma, que sui­vront, réunis au cours d’une même soi­rée, Pyg­ma­lion ( de Ra­meau, cette fois) et L’amour et Psy­ché de Mon­don­ville. Em­ma­nuelle Haïm di­ri­ge­ra son Concert d’as­trée, Ro­byn Or­lin si­gne­ra mise en scène et cho­ré­gra­phie. Mais le clou de la sai­son se­ra peut- être El pro­me­teo d’an­to­nio Dra­ghi ( 1669), sur un li­vret en es­pa­gnol ins­pi­ré de Cal­de­ron. Nou­vel ar­tiste en ré­si­dence à l’opé­ra de Di­jon, Leo­nar­do Gar­cia Alar­con se­ra bien sûr à la tête de sa Ca­pel­la me­di­ter­ra­nea et de son Choeur de chambre de Na­mur, Gus­ta­vo Tam­bas­cio signant la mise en scène. Ce Pro­me­teo, même s’il est don­né dans le vaste Au­di­to­rium (alors qu’on aime tant le pe­tit théâtre de Di­jon, bap­ti­sé par an­ti-phrase « Grand Théâtre » !), mé­rite cer­tai­ne­ment le dé­tour. On ajou­te­ra que Le Bal­let royal de la nuit, qui eut lieu le 23 fé­vrier 1653 en l’hon­neur du jeune Louis XIV, mé­lange de mu­sique, de théâtre, de chant et de danse, se­ra re­cons­ti­tué en dé­cembre sous la di­rec­tion de Sé­bas­tien Dau­cé.

Et sur­tout ne te re­tourne pas !

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.