Pour Don Car­los

OPERA MAGAZINE - - FRANCE -

Il ar­rive que les mai­sons d’opé­ra pro­posent de s sp e c t a c l e s à pa r t i r d ’ oe uv r e s de concert, comme ce fut le cas par exemple des Gur­re­lie­der mis en scène par Pierre Au­di à Am­ster­dam en 2014 (et re­pris cette sai­son in lo­co). Cette fois, c’est le War Re­quiem de Brit­ten qui est l’ob­jet de ce type d’ex­pé­rience. Yo­shi Oi­da ré­par­ti­ra les forces mu­si­cales sur la scène et dans la fosse, il y a au­ra dé­cors et cos­tumes, Da­niele Rus­tio­ni, nou­veau chef per­ma­nent de l’opé­ra de Lyon, di­ri­ge­ra le tout – et se­ra aus­si à la ma­noeuvre à l’oc­ca­sion du pre­mier vo­let du fes­ti­val Ver­di qui nous est pro­mis : At­ti­la, don­né en ver­sion de concert les 12 no­vembre et 18 mars (et au Théâtre des Champs-ély­sées le 15 no­vembre). Après quoi on pour­ra voir et en­tendre une ra­re­té, le Mo­zart et Sa­lie­ri de Rim­ski-kor­sa­kov, avec les forces du Stu­dio de l’opé­ra de Lyon. Puis vien­dra une nouvelle pro­duc­tion de La Ce­ne­ren­to­la si­gnée Ste­fan He­rheim et di­ri­gée par Ste­fa­no Mon­ta­na­ri, avec l’an­ge­li­na de Mi­chè­le­lo­sie­ret­le­don­ra­mi­ro­de­cy­ril­le­du­bois. Cet ou­vrage a beau être un chef d’oeuvre, on fe­ra plu­tôt le voyage de Lyon pour re­dé­cou­vrir Der Krei­de­kreis (Le Cercle de craie) de Zem­lins­ky, d’après une pièce d’un cer­tain Kla­bund (pseu­do­nyme d’al­fred Hen­schke) elle-même ti­rée d’une pièce chi­noise du XIIIE siècle qui ins­pi­re­ra Brecht à son tour dans son Kau­ka­siche Krei­de­kreis ( Le Cercle de craie cau­sa­sien). Un monde cruel évo­qué par une par­ti­tion qu’on ima­gine flam­boyante. Plus in­té­res­sante en­core se­ra la créa­tion de GERMANIA d’alexan­der Ras­ka­tov, à qui on de­vait dé­jà Coeur de chien. Ce nou­vel opé­ra, com­mande de l’opé­ra de Lyon, s’ins­pire de deux pièces d’hei­ner Mül­ler et se­ra chan­té en al­le­mand et en russe. En­fin, une nouvelle pro­duc­tion de Don Gio­van­ni fer­me­ra la sai­son, sous la di­rec­tion mu­si­cale de Ste­fa­no Mon­ta­nar i, dans une mise en scène de Da­vid Mar­ton (à qui on a dû en 2015 une af­fli­geante Dam­na­tion de Faust), avec un de­si­gn so­nore (?!) dû à Da­niel Dorsch, et Phi­lippe Sly dans le rôle- titre. N’ayons pas de pré­ju­gés mais soyons mé­fiants mal­gré tout. Quant au fes­ti­val, cette an­née, il au­ra pour thè­me­ver­di, comme on l’a dit, soit trois opé­ras dont le pre­mier, At­ti­la, don­né dès le 12 no­vembre. Mac­beth se­ra re­pris dans la pro­duc­tion de 2012 si­gnée Ivo van Hove, mais l’at­trac­tion se­ra sans doute ce Don Car­los don­né en fran­çais (comme il le se­ra à l’opé­ra de Pa­ris), avec toute la mu­sique écrite par Ver­di et la ré­sur­rec­tion de pages cou­pées lors de la gé­né­rale de 1867. On trou­ve­ra là, éton­nam­ment, une dis­tri­bu­tion en par­tie seule­ment fran­co­phone, avec Ser­gey Ro­ma­novs­ky dans le rôle-titre, Mi­chele Per­tu­si en Phi­lippe II, Sté­phane De­gout en Ro­drigue, Sal­ly Mat­thews en Eli­sa­beth et Ève- Maud Hu­beaux en prin­cesse Ebo­li. Hors les murs, l’opé­ra de Lyon nous pré­sen­te­ra en­fin le Jour­nal d’un dis­pa­ru de Ja­na­cek, au TNP de Villeur­banne, dans une mise en scène d’ivo van Hove, la rare Bel­la ad­dor­men­ta­ta (1922) de Res­pi­ghi au Théâtre de la Croix-rousse, avec le Stu­dio de l’opé­ra de Lyon, en­fin l’his­toire du sol­dat au Ra­diantBel­le­vue, dans une mise en scène d’alex Ol­lé (de La fu­ra dels baus).

Un ange qui joue avec le feu

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.