Am­ster­dam

OPERA MAGAZINE - - EUROPE -

Une nouvelle pro­duc­tion de La for­za del des­ti­no si­gnée Ch­ris­tof Loy, que di­ri­ge­ra Mi­chele Ma­riot­ti, avec Eva-ma­ria West­broek dans le rôle de Don­na Leo­no­ra, an­non­ce­ra la cou­leur de la sai­son. Sui­vra la pre­mière, in lo­co, d’elio­ga­ba­lo de Ca­val­li, dans la pro­duc­tion un peu sage de Tho­mas Jol­ly qu’on a vue au Pa­lais Gar­nier à l’au­tomne der­nier. Le brillant Leo­nar­do Gar­cia Alar­con se­ra tou­jours au pu­pitre, Fran­co Fa­gio­li chan­te­ra tou­jours le rôle-titre, mais on peut s’in­quié­ter de ce que de­vien­dra cette mu­sique sub­tile, jouée par la Cap­pel­la Me­di­ter­ra­nea, dans l’en­ceinte re­froi­dis­sante de l’opé­ra d’am­ster­dam. De même, cette même salle ac­cueille­ra le Tris­tan und Isolde qu’on a pu dé­cou­vrir au prin­temps 2016 au Théâtre des Champs-ély­sées ; Marc Al­brecht se­ra au pu­pitre, Ste­phen Gould et Ri­car­da Mer­beth se­ront les deux hé­ros. Quant au Rake’s Pro­gress de Si­mon Mc­bur­ney, on au­ra pu le voir, lui, quelques mois plus tôt au Fes­ti­val d’aix- en- Pro­vence dans la même dis­tri­bu­tion ( Ju­lia Bul­lock dans le rôle d’anne, Paul Ap­ple­by en Tom Ra­ke­well, Kyle Ke­tel­sen en Nick Sha­dow). De même, La cle­men­za di Tito se­lon Pe­ter Sel­lars au­ra été pré­sen­tée lors de l’édi­tion 2017 du Fes­ti­val de Salz­bourg, avec dé­jà l’in­ci­sif Teo­dor Cur­rent­zis au pu­pitre (la dis­tri­bu­tion d’am­ster­dam est en par­tie dif­fé­rente, Cris­ti­na Gansch et Ma­rianne Cre­bas­sa ayant cé­dé la place à Ja­nai Brug­ger et Mo­ni­ca Ba­cel­li). La nouvelle pro­duc­tion des Contes d’hoff­mann à l’af­fiche en fin de sai­son est si­gnée To­bias Krat­zer et se­ra di­ri­gée par Carlo Rizzi. Mais la dis­tri­bu­tion peut dé­con­cer­ter ceux qui at­tendent des chan­teurs avant tout fran­co­phones : John Os­born, certes fa­mi­lier du ré­per­toire fran­çais (il se­ra Ben­ve­nu­to Cel­li­ni cette sai­son àl’ Opé rade Pa­ris ), se­ra Hoff­mann, Er­mo­ne­la Ja­ho chan­te­ra An­to­nia, Er­win Schrott pren­dra la voix et les traits des quatre mé­chants. La sai­son s’achè­ve­ra par la qua­si-créa­tion de Les­sons in Love and Vio­lence, le nou­vel opé­ra de George Ben­ja­min qui au­ra connu son bap­tême le 10 mai pré­cé­dent à Covent Gar­den (il s’agit du fruit d’une co-com­mande réunis­sant sept théâtres qui re­pré­sen­te­ront l’ou­vrage jus­qu’en 2021). On est tou­jours cu­rieux de dé­cou­vrir une nouvelle par­ti­tion de ce com­po­si­teur an­glais doué, qui a choi­si ici de trai­ter en mu­sique un drame éli­sa­bé­thain et qui a la chance de comp­ter, au sein de la dis­tri­bu­tion réunie, Sté­phane De­gout et Bar­ba­ra Han­ni­gan. On pré­ci­se­ra par ailleurs que le fes­ti­val « Ope­ra For­ward » a choi­si pour thème de sa troi­sième édi­tion « Des­tin et conscience », ce qui n’est guère pré­cis, mais plu­sieurs oeuvres ou­bliées ou mé­con­nues, qui mé­ritent le dé­tour, sont à l’af­fiche. Avec pour com­men­cer Das Floss der Me­du­sa, ora­to­rio de Hans­wer­ner Henze dé­dié à Er­nes­to Gue­va­ra, créé en 1968 par Ed­da Mo­ser et Die­trich Fi­scher Dies­kau (mais le cha­hut in­ter­rom­pit la re­pré­sen­ta­tion), et qui nous re­vient ici dans une mise en scène de Ro­meo Cas­tel­luc­ci. Puis vien­dront un dip­tyque com­po­sé de Trouble in Ta­hi­ti de Bern­stein, dont on cé­lèbre le cen­te­naire de la nais­sance, et Cle­men­cy de James Macmil­lan (2011), sui­vi d’un Or­feo peu connu : ce­lui de Ste­fa­no Lan­di, de douze ans pos­té­rieur à ce­lui de Mon­te­ver­di, et in­ti­tu­lé La morte d’or­feo. Ch­ris­tophe Rous­set di­ri­ge­ra ses Ta­lens ly­riques, cette nouvelle pro­duc­tion étant si­gnée Pierre Au­di, di­rec­teur de l’opé­ra d’am­ster­dam et pro­chain di­rec­teur du Fes­ti­val d’aix-en-pro­vence (dont on re­pren­dra par ailleurs la ver­sion scé­nique des Gur­re­lie­der).

Woz­zeck joue au bar­bier

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.