Troyens et Té­tra­lo­gie

OPERA MAGAZINE - - EUROPE -

Leo­nard Bern­stein est né en 1918, et on ne s’éton­ne­ra pas que la sai­son 2017-2018 du Sem­pe­ro­per ouvre par une nouvelle pro­duc­tion de Trouble in Ta­hi­ti, don­né ici dans une mise en scène de Man­fred Weiss. Mais voi­ci ve­nir Les Troyens, ou­vrage qui, il faut le re­con­naître, même s’il lui ar­rive d’être mal­me­né, est as­sez ré­gu­liè­re­ment à l’af­fiche des théâtres al­le­mands (on pour­ra l’en­tendre cette sai­son à Nu­rem­berg). Il se­ra re­pré­sen­té à Dresde dans une mise en scène de Ly­dia Steier et pla­cé sous la di­rec­tion de Lo­thar Koe­nigs : le chef au­ra-t-il la loyau­té de res­pec­ter l’in­té­gri­té de l’ou­vrage, comme John Nel­son la sai­son der­nière à Franc­fort ? La dis­tri­bu­tion in­dique le nom de Clio : ira- t- il plus loin et nous of­fri­ra-t-il le fi­nale ori­gi­nal, qui n’a jus­qu’à pré­sent été don­né qu’à Mann­heim, il y a une di­zaine d’an­nées ? La dis­tri­bu­tion n’est pas pré­ci­sé­ment fran­co­phone, mais Jen­ni­fer Hol­lo­way (Cas­sandre), Ch­ris­ta Mayer (Di­don) et Eric Cut­ler (Énée) peuvent se sur­pas­ser. Ve­ne­ra Gi­ma­die­va se­ra Lu­cia di Lam­mer­moor sous la di­rec­tion de Giam­pao­lo Bi­san­ti, puis on se­ra heu­reux de se re­trou­ver dans Die tote Stadt, avec Bur­khard Fritz ( Paul), Ma­nue­la Uhl (Ma­riet­ta), Ch­ris­toph Pohl et Se­bas­tian War­tig en al­ter­nance dans les deux rôles de Frank et Fritz. Keith War­ner si­gne­ra une nouvelle For­za del des­ti­no avec no­tam­ment Emi­ly Ma­gee (Leo­no­ra), Se­bas­tian Weigle di­ri­ge­ra un dip­tyque réunis­sant Oe­di­pus Rex (avec Clau­dia Mahnke en Jo­caste) et Il pri­gio­nie­ro (avec Les­ter Lynch), mais le Sem­pe­ro­per ne ré­siste pas au plai­sir de mon­ter Der Ring des Ni­be­lun­gen qui, au fil des sai­sons, et par­tout dans le monde, n’en fi­nit pas de sus­ci­ter de nou­velles mises en scène. Elle se­ra si­gnée ici Willy De­cker, Ch­ris­tian Thie­le­mann se char­geant de la di­rec­tion mu­si­cale. Vi­ta­lij Ko­wal­jow ( Wo­tan), Al­bert Doh­men ( Al­be­rich), Pe­ter Seif­fert ( Sieg­mund), Pe­tra Lang ( Brünn­hilde) sont an­non­cés dans la dis­tri­bu­tion. Cette Té­tra­lo­gie n’est jouée que deux fois : hâ­tez-vous ! Et si vous man­quez de chance, vous pour­rez avec vos en­fants voir et en­tendre Das Rät­sel der ges­toh­le­nen Stim­men de Jo­han­nes­wulff-woes­ten.

De nom­breuses Pre­mie­ren, comme chaque sai­son, sont an­non­cées par l’opé­ra de Franc­fort. À com­men­cer par Il tro­va­tore mis en scène par Da­vid Bösch, avec une double dis­tri­bu­tion, que sui­vra un Ri­nal­do em­me­né par Si­mone Di Fe­lice avec Ja­kub Jo­sef Or­lins­ki dans le rôle-titre. Se­bas­tian Weigle, mu­sik­di­rek­tor lo­cal, di­ri­ge­ra un nou­veau Pe­ter Grimes mis en scène par Keith War­ner, avec Vincent Wolf­stei­ner dans le rôle-titre, mais on s’ar­rê­te­ra plu­tôt sur la créa­tion de Der Mie­ter, opé­ra d’ar­nulf Herr­mann (né en 1968) sur un li­vret de Händl Klaus ins­pi­ré du Lo­ca­taire chi­mé­rique de Ro­land To­por, ro­man qui avait dé­jà ins­pi­ré à Ro­man Po­lans­ki son film Le Lo­ca­taire en 1976. Ka­zu­hi Ono di­ri­ge­ra l’or­chestre, Jo­hannes Erath si­gne­ra la mise en scène. Com­ment Herr­mann va-t-il tra­duire l’am­biance à la fois fa­mi­lière et cau­che­mar­desque de­to­por ? Plus clas­sique se­ra le nou­veau Ca­pric­cio mis en scène par Bri­gitte Fass­baen der, avec Ca­mil­la Ny­lund en Com­tesse. Plus spec­ta­cu­laire en re­vanche, si To­bias Krat­zer joue le jeu du « grand opé­ra » , de­vrait être L’afri­caine, avec no­tam­ment, dans le rôle de Vas­co de Ga­ma, Mi­chael Spyres, qui s’af­firme de sai­son en sai­son comme spé­cia­liste de ce ré­per­toire. Si tout va bien, nous au­rons droit non pas à la ver­sion de Fé­tis bri­co­lée au mo­ment de la mort de Meyer­beer (qui sur­vint en 1864, au cours des ré­pé­ti­tions), mais à une édi­tion proche de celle qui fut don­née en 2013 au Théâtre de Chem­nitz, mise au point à par­tir de la par­ti­tion touf­fue de Meyer­beer. De la mai­son des morts se­lon Da­vid Her­mann, Die lus­tige Wive dans la vi­sion de Claus Guth (avec Mar­lis Pe­ter­sen) et Nor­ma (avec El­za van den Hee­ver et, en Adal­gi­sa, la ma­gni­fique Gaëlle Ar­quez) sont aus­si à l’af­fiche. On ajou­te­ra à cette sé­rie de Pre­mie­ren la nouvelle pro­duc­tion au Bo­cken­hei­mer De­pot d’en­ri­co, opé­ra de Man­fred Tro­jahn (né en 1949) d’après Pi­ran­del­lo, qui fut créé en 1991 au Schloss­thea­ter de Sch­wet­zin­gen : les re­prises d’opé­ras plus ou moins contem­po­rains sont suf­fi­sam­ment rares pour qu’on sou­ligne cette pe­tite ré­sur­rec­tion. Mais ce n’est pas tout : au Bo­cken­hei­mer De­pot, éga­le­ment, au­ra lieu la créa­tion d’a Win­te­ry Spring de Saed Had­dad (né en 1972), « dra­ma­tisches La­men­to in drei Sze­nen » d’après Kha­lil Gi­bran. Une par­ti­tion brève qui se­ra ma­riée à Il ser­pente di bron­zo de Ze­len­ka, créé à Dresde en 1730. Franck Ol­lu se­ra au pu­pitre à l’oc­ca­sion de ce dip­tyque, Co­rin­na Tet­zel si­gne­ra la mise en scène. On pré­ci­se­ra en­fin que Ro­ber­to De­ve­reux au­ra droit à une ver­sion de concert sous la di­rec­tion de Giu­lia­no Ca­rel­la, avec Ma­rio Chang dans le rôle-titre.

Sa­lome aux pieds de Jo­cha­naan

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.