De­puis deux siècles

OPERA MAGAZINE - - EUROPE -

Lu­cio Silla n’est pas le plus sou­vent joué des opé­ras de Mo­zart et n’a d’ailleurs ja­mais été re­pré­sen­té au Tea­tro real. Il fe­ra l’ou­ver­ture d’une sai­son par­ti­cu­lière, qui mar­que­ra les deux cents ans de la fon­da­tion du théâtre ma­dri­lène (la pre­mière pierre fut po­sée en 1818 mais le bâ­ti­ment ne fut inau­gu­ré qu’en 1850). Ivor Bol­ton se­ra au pu­pitre de cette nouvelle pro­duc­tion si­gnée Claus Guth, avec une double dis­tri­bu­tion al­lé­chante. On pour­ra pré­fé­rer cet ex­quis mo­zar­tien qu’est Kurt Streit à Ben­ja­min Bruns, mais entre Pa­tri­cia Pe­ti­bon et Ju­lie Fuchs en Gi­nio, il est per­mis d’hé­si­ter. On re­trou­ve­ra en­suite la Car­men de Ca­lix­to Biei­to (avec trois bo­hé­miennes dont Sté­pha­nie d’ous­trac et Gaëlle Ar­quez, et l’im­pec­cable Jean Teit­gen dans le rôle-pi­vot de Zu­ni­ga). La Favorite, opé­ra très à la mode, se­ra don­né en ver­sion de concert sous la di­rec­tion de Da­niel Oren (avec Ja­mie Bar­ton et Si­mone Pi az­zo la ), qui di­ri­ger a aus­si Lu ci adi Lam­mer­moor dans une pro­duc­tion ve­nue de l’en­glish Na­tio­nal Ope­ra, avec no­tam­ment Li­sette Oro­pe­sa et Ve­ne­ra Gi­ma­die­va en Lu­cia. Le grand ré­per­toire se­ra aus­si re­pré­sen­té par une nouvelle Bo­hème, avec les Mi­mi d’ani­ta Har­tig et Yo­lan­da Auya­net, puis par Aida dans la pro­duc­tion de Hu­go de Ana (elle date de 1998 mais rien ne dit qu’elle ait mal vieilli), avec une triple dis­tri­bu­tion em­me­née par Ni­co­la Lui­sot­ti (la pre­mière réunit no­tam­ment Vio­le­ta Ur­ma­na et Gre­go­ry Kunde).

Pi­cas­so à l¸opé­ra

Dead Man­wal­king, qui fait par­tie des ou­vrages contem­po­rains de­ve­nus des clas­siques (l’ou­vrage a été créé en 2000 à San Fran­cis­co et plu­sieurs fois re­pris), même si la mu­sique de Jake Heg­gie peut lais­ser l’au­di­teur sur sa faim, se­ra don­né dans la mise en scène de Leo­nard Fo­glia, avec la grande Joyce Di­do­na­to dans le rôle d’her­ma­na He­len – rôle qui fut créé par Su­san Gra­ham. Mais on se­ra da­van­tage in­tri­gué par Il pin­tor, opé­ra qui met en scène un seul per­son­nage (Pi­cas­so) et dont la mu­sique a été com­po­sée par Juan Jo­sé Co­lo­mer (né en 1966) sur un li­vret d’al­bert Boa­del­la, éga­le­ment char­gé de la mise en scène. Il s’agi­ra là d’une créa­tion, l’ou­vrage ayant été com­man­dé par le Tea­tro real à l’oc­ca­sion de son an­ni­ver­saire. On ne peut pas re­pro­cher au théâtre ma­dri­lène de faire dans la fa­ci­li­té en pro­gram­mant Glo­ria­na, opé­ra créé sous la di­rec­tion de John Prit­chard en 1953 à l’oc­ca­sion du cou­ron­ne­ment d’eli­sa­beth II. Il est hors de ques­tion de faire à Brit­ten le mau­vais pro­cès d’avoir écrit là une par­ti­tion de cir­cons­tance, voire de com­plai­sance, car l’au­teur de Pe­ter Grimes fut tou­jours un ar­tiste in­tègre ; il faut au contraire al­ler voir cette Glo­ria­na avec in­té­rêt et cu­rio­si­té, d’au­tant qu’an­na Ca­te­ri­na An­to­nac­ci (en al­ter­nance avec Alexan­dra De­shor­ties) chan­te­ra le rôle d’eli­sa­beth Ière. De même, on se ré­joui­ra que Die Sol­da­ten sortent peu à peu de la cé­lé­bri­té où on les avait en­fer­més sans vrai­ment les jouer. Ils se­ront don­nés ici dans une pro­duc­tion du très sol­li­ci­té Ca­lix­to Biei­to, dont la re­nom­mée de met­teur en scène scan­da­leux n’est plus ce qu’elle était, avec Su­sanne El­mark dans le rôle de Ma­rie, Pa­blo He­ras-ca­sa­do di­ri­geant la plu­part des re­pré­sen­ta­tions. On ci­te­ra en­core Street Scenes, autre pre­mière au Tea­tro real, mais aus­si Ario­dante en ver­sion

de concert (avec Kate Lind­sey, sous la di­rec­tion de William Ch­ris­tie), et cette très riche sai­son s’achè­ve­ra sur un autre opé­ra don­né sans mise en scène : Thaïs, avec Er­mo­ne­la Ja­ho, Jean Teit­gen et Pla­ci­do Do­min­go, qui se de­vait d’être là pour fê­ter ce bel an­ni­ver­saire.

Où il est ques­tion de clé­mence et de Ti­tus

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.