LE VENGEUR À HUIS CLOS

Pédale! - - Prologue - PAR RÉ­GIS DELANOË / PHO­TOS: PA IMAGES/ICONSPORT, PANORAMIC ET ICONSPORT

La vie n’a pas épar­gné Jus­tin Jules, en tout cas pas ses pre­mières an­nées. Le Fran­ci­lien n’a que 13 mois lors­qu’en 1987, son père, Pas­cal Jules, cy­cliste (vain­queur d’étape sur le Tour 1984) et meilleur ami de Laurent Fi­gnon, dé­cède dans un ac­ci­dent de la route. Son frère et lui gran­dissent alors dans un uni­vers fa­mi­lial hos­tile, avec un beau-père al­coo­lique et violent qui fait ré­gner la ter­reur dans le foyer. Le dé­nom­mé Re­né Cau­field, en dé­cembre 2004, est tué par les coups de pelle et de barre à mine dans le crâne as­se­nés par Jus­tin Jules dé­ci­dé à mettre fin au cau­che­mar. Un meurtre re­qua­li­fié en coups mor­tels lors du pro­cès aux as­sises en 2008, ce qui per­met au jeune homme de 18 ans au mo­ment des faits d’évi­ter une trop lourde peine. Il écope de cinq an­nées de pri­son, dont trois ans ferme, alors que l’avo­cate gé­né­rale en ré­cla­mait douze. Sa peine pur­gée en 2010, Jus­tin re­çoit sa chance de rou­ler sur les traces de son père. Jean-Re­né Ber­nau­deau, an­cien co­équi­pier de Pas­cal chez Sys­tème U, lui pro­pose un contrat chez Ven­dée U, sa pou­pon­nière de ta­lents. Op­por­tu­ni­té sai­sie. Jus­tin l’écor­ché vif passe pro un an plus tard chez La Pomme Mar­seille. En 2017, le sprin­teur signe son meilleur dé­but de sai­son sous les cou­leurs de Ve­ran­clas­sic, son nou­vel em­ployeur, avec no­tam­ment une vic­toire d’étape au Cir­cuit de la Sarthe. C’est son père et Laurent Fi­gnon qui se­raient fier de lui.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.