Alexandre Ge­niez

AG2R La Mon­diale – grim­peur sec

Pédale! - - Prologue - PA­NO­RA­MIC – NI­CO­LAS FRESCO / PHOTO:

Ça donne quoi, un oi­seau qui boit du Red Bull? Un oi­seau mort.

Est-ce que les cy­clistes s’épilent aus­si sous

les bras? Non, c’est tou­jours sym­pa le pe­tit our­sin. C’est vi­ril, pa­raît-il.

Pour­quoi dit-on “un cou­reur cy­cliste” alors

que per­sonne ne court? À ce su­jet là, je pense que notre Ch­ris Froome in­ter­na­tio­nal a vou­lu rendre hom­mage à la langue fran­çaise dans le Ven­toux l’été der­nier...

Ça veut dire quoi, Ikea? Ça veut dire “tu achè­te­ras deux fois”. Une pre­mière fois parce que tu crois avoir fait une af­faire, une deuxième fois parce que tu au­ras cas­sé ce que tu as ache­té quelques jours avant. Tex vous ap­pelle pour vous ra­con­ter une blague: que lui ré­pon­dez-vous? J’ar­rive! (Le Tex, c’est le ca­fé de Ro­dez)

Qu’est-ce qui est le plus fa­cile, rat­tra­per son

bac ou le pe­lo­ton? Fran­che­ment, à la place de Ro­main Bar­det, je se­rais bien em­bê­té si on me po­sait cette ques­tion.

Quelle est la dif­fé­rence entre les pommes

d’amour et les poi­gnées d’amour? No idea. Pour le mo­ment, je suis pas trop gê­né par les poi­gnées. Vous pré­fé­rez ga­gner une fois le Tour de France mais de­voir vous nour­rir ex­clu­si­ve­ment d’as­perges, ou rem­por­ter trois fois le Gi­ro mais avoir des spa­ghet­ti à la place des poils? Je pren­drai l’op­tion Tour et as­perges. J’ai quand même un peu peur de faire une hy­po mais bon...

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.