Fer­me­ture du site fran­çais

Pêche en Mer - - EMBRUNS PÊCHE -

Ter­rible nou­velle pour ces em­ployés que celle de la fer­me­ture du site de Ma­ri­gnier dé­ci­dée par les amé­ri­cains dans le­quel oeu­vrait 31 sa­la­riés pour les marques telles que Mit­chell, Abu Gar­cia, Penn et autres Sé­bile. Ils nous ont adres­sés un cour­rier que nous re­layons avec une cer­taine mé­lan­co­lie en es­pé­rant qu’un maxi­mum de per­sonnes s’en­ga­ge­ra pour, si­non chan­ger la donne, tout du moins sou­te­nir une équipe qui au­ra lar­ge­ment par­ti­ci­pé au dé­ve­lop­pe­ment de notre pas­sion.

« Chers lec­teurs, La so­cié­té Pure Fi­shing Europe SAS, connue no­tam­ment pour dé­te­nir la marque fran­çaise Mit­chell, est ba­sée à Ma­ri­gnier, en Haute- Sa­voie ( 74). Elle dé­tient en outre des marques connues mon­dia­le­ment telles que Berk­ley, Abu Gar­cia, Penn, Se­bile, Sha­kes­peare, Har­dy, Greys, JRC, Chub, Spi­der­wire et Hodg­man. Ré­cent pro­prié­taire de­puis Avril 2016, le groupe Ne­well a pris la dé­ci­sion de re­cen­trer ses ac­ti­vi­tés eu­ro­péennes et de fer­mer le site fran­çais de Ma­ri­gnier. Clore le siège his­to­rique de la marque fran­çaise Mit- chell, l’an­née de son 70ème an­ni­ver­saire est pour nous lourd de consé­quences car la to­ta­li­té des 31 sa­la­riés du site se­ront li­cen­ciés. Cette me­sure n’a qu’un seul but : aug­men­ter les pro­fits d’un groupe pour­tant dé­jà très ren­table. Au- de­là de la perte des em­plois, le site de Ma­ri­gnier était un re­grou­pe­ment de com­pé­tences uniques avec no­tam­ment le dé­ve­lop­pe­ment des pro­duits Mit­chell et Berk­ley, le Mar­ke­ting France et pour l’Europe conti­nen­tale, les Ou­tre­mers, l’Afrique et le MoyenO­rient : la Fi­nance/ Comp­ta­bi­li­té, le SAV, les Achats, la Lo­gis­tique et le Ser­vice Com­mer­cial. Au­jourd’hui, à tra­vers cette lettre et le sou­tien sans faille des ma­ga­zines et de leurs jour­na­listes, nous te­nions à vous in­for­mer de cette dé­ci­sion in­jus­ti­fiée et mo­ti­vée uni­que­ment par les be­soins de pro­fits im­mé­diats, qu’elle est une perte sèche pour le pa­tri­moine ha­lieu­tique fran­çais. À tra­vers ces 31 postes sup­pri­més, c’est le vi­sage de la pêche en France qui se­ra or­phe­lin. Les actionnaires ont pré­vu une fer­me­ture ra­pide et dé­fi­ni­tive des bu­reaux, au plus tard pour la fin de l’an­née 2017. » Si vous sou­hai­tez les sou­te­nir, nous vous en­cou­ra­geons vi­ve­ment à si­gner la pé­ti­tion en ligne à cette adresse: https:// www. change. org/ p/ fer­me­ture-du- site- mit­chel­len- france.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.