Une belle con­ti­nui­té

Pêche en Mer - - BAROMÈTRE DES CÔTES -

Il a fait chaud, très chaud même ! Rien de tel pour pro­fi­ter du bord de mer et les grandes ma­rées tom­baient à pic pour les adeptes de la pêche à pied, qu’ils soient ré­gu­liers ou oc­ca­sion­nels. Ils étaient nom­breux à ar­pen­ter l’es­tran pour ra­mas­ser co­quillages, crus­ta­cés, etc. At­ten­tion tou­te­fois à la ré­gle­men­ta­tion, il y a des tailles mi­ni­males à res­pec­ter et aus­si des zones sou­mises à des in­ter­dic­tions. On peut trou­ver fa­ci­le­ment des ré­glettes de me­sure et des do­cu­ments (fas­ci­cules, dé­pliants, etc.) qui in­diquent les tailles ré­gle­men­taires. Ces do­cu­ments se trouvent chez les dé­taillants, les of­fices de tou­risme, les Fé­dé­ra­tions de pêche ou les mai­ries des villes du lit­to­ral. Alors ne pre­nez pas le risque d’une grosse amende et pro­fi­tez du plai­sir pour cet été. Pour les poissons, à peu de choses près, on prend les mêmes et on re­com­mence. Il y a du pois­son, pour tous les goûts et toutes les tech­niques. Le bar est par­ti­cu­liè­re­ment pré­sent et que ce soit du bord ou en ba­teau, aux leurres ou bien en surfcasting, les prises de poissons lar­ge­ment au-de­là de la maille de 42 cm sont fré­quentes. Ça ne s’est pas dé­men­ti en juin. En surfcasting, c’est sur­tout à la tom­bée de la nuit et en pleine nuit que les pêches sont les plus fruc­tueuses. De jour, les do­rades grises et les royales nous pro­curent éga­le­ment beau­coup de plai­sir… En surfcasting comme à sou­te­nir en ba­teau. Sa­chons en pro­fi­ter sans ex­cès et sé­lec­tion­nons les poissons que l’on conserve, une royale de 30 cm nous pa­raît pe­tite com­pa­rée aux 45 cm de moyenne que l’on cap­ture… Cu­rieu­se­ment, et ce­la confirme les ob­ser­va­tions du mois pré­cé­dent, les poissons de sur­face sont de plus en plus rares. Pas ou très peu de ma­que­reaux, même en ba­teau, et des or­phies beau­coup plus rares qu’on ne l’au­rait cru. Il suf­fit de voir le prix au ki­lo du ma­que­reau sur cer­tains étals… Il vaut aus­si cher que le bar sau­vage. C’est dire ! Bon, on ne va pas non plus bou­der notre plai­sir, n’est- ce pas ? Je vous sou­haite de très bonnes va­cances et d’agréables sor­ties de pêche.

Un beau mu­let pris sur la plage de Gâvres.

Une jo­lie royale de Ker­mi­ni­hy.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.