Tout le monde est bien pré­sent !

Pêche en Mer - - BAROMÈTRE DES CÔTES -

L’été dé­marre très bien cette an­née, les tou­ristes sont ar­ri­vés la semaine pré­cé­dant le 14 juillet, et l’en­vie d’en dé­coudre avec la po­pu­la­tion aqua­tique lo­cale ne manque pas. Les vil­lé­gia­teurs sont ser­vis, car si le dé­but de sai­son a été très chao­tique de­puis dé­but juillet, nos amis les poissons semblent être au ren­dez-vous. Certes, pas comme il y a 20 ans, mais pré­sents sur tous les fronts, aus­si bien à l’étang que dans les ca­naux ou en mer avec plus ou moins de quan­ti­té. Ce­la pour sou­li­gner que tout le monde est bien ar­ri­vé ! L’étang qui sem­blait as­sez vide jus­qu’en juin s’est tout d’un coup ré­veillé après les grosses cha­leurs du mois de juin et de très belles chasses éclatent presque tous les jours à des heures bien pré­cises. Ce sont sou­vent des gas­cons et or­phies qui mènent la danse et quelques beaux loups rodent des­sous. Le plus dif­fi­cile étant de pas­ser à tra­vers la pre­mière couche d’in­dé­si­rables pour pou­voir les ten­ter sou­vent avec l’in­dé­trô­nable Black min­now qui fait des mer­veilles dans des gram­mages que je trouve un peu éle­vés. En re­vanche je dois le re­con­naitre, ils donnent de très bons ré­sul­tats, 25 g sur des fonds de un à six mètres ! D’autres poissons chas­seurs on été aper­çus, des pe­tits bar­ra­cu­das et quelques pe­tits tas­ser­gals, à vé­ri­fier ! À no­ter que les seiches sont tou­jours pré­sentes. Les dau­rades quant à elles sont dis­per­sées un peu par­tout dans l’étang et cer­tains gardent ja­lou­se­ment leurs “toc” et y réus­sissent de très belles pêches es­sen­tiel­le­ment aux mour­rons et aux bi­bis de Sète. Des poissons ca­li­brés au­tour de 300/400 g juste maillés avec par­fois quelques belles sur­prises entre un et trois ki­los qui res­tent ce­pen­dant très rares. Les ca­naux de Sète qui sem­blaient déses­pé­ré­ment in­ha­bi­tés par les dau­rades ont com­men­cé à don­ner des ré­sul­tats dé­but juillet, avec quelques beaux poissons entre un et quatre ki­los. Elles étaient ac­com­pa­gnées d’une ri­bam­belle de poissons por­tion qui sont ve­nus cher­cher un peu d’oxy­gène lorsque l’étang a sur­chauf­fé fin juin et elles y ont élu do­mi­cile pour quelques temps. Le tier­cé ga­gnant : crabes, bi­bis de Sète et vers de cha­lut. Une pêche de plus en plus pra­ti­quée dans les ca­naux sé­tois et alen­tours, à la re­cherche des loups aux pe­tits leurres souples la nuit, en pêche light type Rock fi­shing, avec quelques très belles pièces jus­qu’à cinq ki­los. En mer, le bon­heur des plai­san­ciers est simple comme un ma­que­reau. En ef­fet, de­puis deux sai­sons ils re­viennent en force avec de très belles tailles et des quan­ti­tés im­pres­sion­nantes. Mes­dames, Mes­sieurs, sa­chez les pré­ser­ver et li­mi­tez vos prises. Quel in­té­rêt de ra­me­ner au pon­ton 40 kg de ces poissons pour en faire la dis­tri­bu­tion à tout le voi­si­nage ? Les tech­niques sont simples et très lu­diques, la pêche aux jigs pré­cé­dés d’une mi­traillette est très ef­fi­cace. Cer­tains les pêchent au brou­mé, aux bou­chons à la sar­dine avec par­fois un thon qui vient se­mer la pa­nique ! Les thons ont ap­pa­rem­ment en­core pris un peu de poids cette an­née, avec des spé­ci­mens entre 30 et 40 kg aper­çus sur chasse mi-juillet. Ils nous pro­mettent des com­bats mus­clés et nous sommes en pleine sai­son du brou­mé. Tous les es­poirs sont per­mis pour des poissons re­cord de plus de 100 kg. Ob­jec­tif que beau­coup d’entre nous se sont fixés cette an­née. La pêche en Mé­di­ter­ra­née est très spé­ci­fique, n’hé­si­tez donc pas à pas­ser nous voir au ma­ga­sin Pêche Pas­sion 34 pour de­man­der conseils ou tout sim­ple­ment ve­nir pas­ser un mo­ment convi­vial entre pas­sion­nés de tous types de pêches. Nous vous ai­guille­rons aus­si pour vous ai­der à op­ti­mi­ser vos mon­tages et choi­sir les meilleurs ap­pâts du mo­ment en fonc­tion de vos lieux de pêche. Bonnes va­cances à tous et pro­fi­tez bien !

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.