Pe­tit in­ven­taire du large

Pêche en Mer - - BAROMÈTRE DES CÔTES -

Le beau temps, l’ab­sence de vent, et une cha­leur qui avait ra­pi­de­ment fait mon­ter la tem­pé­ra­ture de l’eau, il était temps de faire un pre­mier bi­lan au large sur une de nos épaves : le Schiaf­fi­no 24. C’est donc à bord du Rio Sa­la­do, à la Grande Motte, que j’em­barque ce jeu­di 22/06 afin de me rendre compte si notre mer­veilleuse nur­se­rie est tou­jours aus­si gé­né­reuse. Le cou­rant est faible, 80 grammes sont né­ces­saires pour po­ser la pa­lan­grotte à 60 mètres de fond. Les ap­pâts uti­li­sés sont les de­mi-dures, bi­bis et sar­dines. En fin de jour­née, le bi­lan est dans l’en­semble po­si­tif. Sar­ran, ca­pe­lan, pa­geot, bogue, do­rade grise, beaux yeux, ces poissons sont bien pré­sents. Peu de ma­que­reaux et billards, ils ne montent pas et res­tent au fond, de temps en temps l’alarme du son­deur nous in­dique le pas­sage d’un banc, mais c’est fu­gace. Se faire plai­sir au gros bou­chon plom­bé à 20 ou 30 grammes c’est pour de­main, n’ou­blions pas un bon brou­mé­geage, avec le risque de vous faire ex­plo­ser votre mon­tage. Notez que cette épave est aus­si ré­pu­tée pour la pêche au thon. Je sais, ce n’est pas en­core la sai­son, mais les thons, eux ne le savent pas. Voi­là un pre­mier bi­lan de sor­tie en mer, il y a aus­si d’autres épaves dans notre Golfe, aus­si pois­son­neuses les unes que les autres, par exemple “l’Ita­lien” ou le “Sué­dois”. Elles sont plus proches de la côte et ac­ces­sibles plus fa­ci­le­ment aux plus pe­tites uni­tés. Reste main­te­nant à faire le point sur nos meilleurs spots à la côte, je vous en fe­rai part dans le pro­chain PEM.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.