Em­bruns com­pé­ti­tion

Pêche en Mer - - SOMMAIRE -

2018 s’an­nonce char­gé pour les com­pé­ti­teurs fran­çais : concours ré­gio­naux, cham­pion­nat de France, cham­pion­nats d’Eu­rope en Is­lande, cham­pion­nats du monde au Por­tu­gal ain­si que le cham­pion­nat du monde Big Game Fi­shing qui au­ra lieu à Fron­ti­gnan. L’oc­ca­sion pour PEM de vous ai­der à com­prendre un peu mieux ce que re­pré­sente de tels évé­ne­ments. Dé­cryp­tage.

P as un week- end en France ne s’écoule sans que des pê­cheurs s’af­frontent à tous ni­veaux et sur toutes tech­niques le long des côtes Hexa­go­nales. Les or­ga­ni­sa­teurs sont eux aus­si plé­tho­riques : de la pe­tite ami­cale lo­cale jus­qu’à la fé­dé­ra­tion in­ter­na­tio­nale en pas­sant par les struc­tures na­tio­nales ou même les grandes en­tre­prises nau­tiques, cha­cun y va de son tro­phée. Une ma­nière de va­lo­ri­ser une ac­ti­vi­té, de so­li­da­ri­ser un mi­lieu, de faire pro­gres­ser les tech­niques et tech­no­lo­gies sans ou­blier le mar­ke­ting et les re­tours éco­no­miques pour les fa­bri­cants in­hé­rents à ces com­pé­ti­tions. Un vé­ri­table la­by­rinthe dans le­quel nous avons sou­hai­té re­mon­ter le fil d’Ariane afin de com­prendre qui fait quoi et comment on ac­cède à un titre de cham­pion qu’il soit na­tio­nal ou mon­dial.

Des cham­pion­nats na­tio­naux à l’équipe de France

Vic­toire lar­ge­ment re­layée dans la presse, Be­noit Bou­tin est pour la troi­sième fois cette an­née (2014, 2016, 2017) cham­pion de France de pêche à sou­te­nir en ba­teau. Comment en est-il ar­ri­vé là ? Tout com­mence au mois de mars comme chaque an­née. Les clubs fran­çais af­fi­liés à la Fé­dé­ra­tion Fran­çaise des Pêches Spor­tives (FFPS) or­ga­nisent tout un sys­tème de com­pé­ti­tion pour ac­cé­der au graal : in­té­grer l’équipe de France et dis­pu­ter les cham­pion­nats du monde. Quel que soit le concours, y prendre part per­met­tra aux com­pé­ti­teurs de ga­gner un cer­tain nombre de points pour le classe- ment ré­gio­nal et ce en fonc­tion de notre clas­se­ment et du nombre de par­ti­ci­pants. Ain­si, ter­mi­ner pre­mier sur un concours de 100 par­ti­ci­pants rap­porte beau­coup plus de points (66.00 points) que de ter­mi­ner pre­mier sur 50 par­ti­ci­pants (56.66 points). L’éta­blis­se­ment du clas­se­ment ré­gio­nal est propre à chaque dis­ci­pline : - Pour le ba­teau, il s’agit de comp­ta­bi­li­ser les trois meilleurs concours de l’an­née. - Pour le surf­cas­ting, le clas­se­ment se fe­ra sur les cinq meilleurs concours. Ce clas­se­ment est dé­ter­mi­nant pour être qua­li­fié au cham­pion­nat de France, car la FFPS at­tri­bue à chaque club un quo­ta de places, et ces der­nières sont at­tri­buées en fonc­tion du clas­se­ment ré­gio­nal. No­tons que la par­ti­ci­pa­tion à un concours ex­té­rieur à son club est une condi­tion sine qua non pour être qua­li­fié au cham­pion­nat de France. A la suite de ce cham­pion­nat na­tio­nal et en fonc­tion du clas­se­ment ré­gio­nal, sont sé­lec­tion­nés les com­pé­ti­teurs qui par­ti­ci­pe­ront aux pré­sé­lec­tions pour être en équipe de France. Les der­nières pré­sé­lec­tions qui ont eu lieu étaient celles pour les équipes de France de pêche à sou­te­nir en ba­teau adulte et U21, elles se sont dé­rou­lées à An­glet, en sep­tembre 2017. Les six meilleurs adultes et jeunes de cette pré­sé­lec­tion ont donc été in­té­grés en équipe de France, et iront dis­pu­ter les pro­chains cham­pion­nats du monde en sep­tembre 2018, au Por­tu­gal. Ce­ci est va­lable pour le bord de mer, le lan­cer ain­si que pour la pêche à sou­te­nir en ba­teau. Comme toute fé­dé­ra­tion de pêche en mer na­tio­nale, la FFPS fait par­tie de la Fé­dé­ra­tion In­ter­na­tio­nale de Pêche Spor­tive-Mer (FIPS-M). Cette fé­dé­ra­tion in­ter­na­tio­nale or­ga­nise les cham­pion-

La FFPS est le grand or­ga­ni­sa­teur des cham­pion­nats fran­çais.

Texte et pho­tos de Si­mon El­gri­shi

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.