Opé­ra­tion de col­lecte des piles et bat­te­ries por­tables en Bre­tagne

Pêche en Mer - - EMBRUNS NAUTIQUES -

Le sec­teur de la plai­sance nau­tique est un consom­ma­teur im­por­tant de piles, d’ac­cu­mu­la­teurs et de bat­te­ries por­tables car il existe peu ou pas de prise élec­trique sur les ba­teaux. avec, en re­vanche, une pré­sence im­por­tante d’ap­pa­reils élec­triques et élec­tro­niques à bord pour la na­vi­ga­tion, la com­mu­ni­ca­tion, l’éclai­rage ou les loi­sirs. Les na­vi­ga­teurs ont de­puis long­temps conscience que les piles et les bat­te­ries usa­gées ne doivent pas être je­tées avec les or­dures mé­na­gères ou à la mer. Seule­ment, à l’heure ac­tuelle, tous les ports ne sont pas en­core équi­pés pour la col­lecte de ces dé­chets spé­ci­fiques que les na­vi­ga­teurs peuvent dé­te­nir à leur bord en stocks consé­quents. C’est dans ce cadre que l’éco-or­ga­nisme Scre­lecBa­tri­box a mis en place, de­puis le 10 mai, avec la Ré­gion Bre­tagne, une col­lecte ex­pé­ri­men­tale de piles et bat­te­ries dans cinq ports de plai­sance en Bre­tagne : à Saint-Quay-Port d’Ar­mor, dans le port du Lé­gué (Côtes d’Ar­mor), à Port-la-Fo­rêt (Fi­nis­tère), dans le port de Lo­rient et le Port du Croues­ty (Mor­bi­han). En lien avec les ges­tion­naires des ports de plai­sance, des col­lec­teurs Ba­tri­box adap­tés ont ain­si été ins­tal­lés pour fa­vo­ri­ser l’an­crage des gestes de tri dans le quo­ti­dien des plai­san­ciers. Un bi­lan de l’opé­ra­tion « Piles à quai » se­ra lan­cé après les vacances de la Tous­saint. Pour mé­moire, en 2016, 668 tonnes de piles et bat­te­ries ont été col­lec­tées en Bre­tagne, soit l’équi­valent de 202 g/hab.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.