Bel­la 620 C : double cock­pit !

Élu << Ba­teau á mo­teur eu­ro­péen de l'an­né >> au Boot de Düs­sel­dorf, le nou­veau ti­mo­nier Bel­la 620C, pro­po­sé par le chan­tier fin­lan­dais Bel­la Boats, peut re­ce­voir un équi­pe­ment spé­ci­fique pour la pêche. Nous l’avons es­sayé lors d’une sor­tie aux abords de l

Pêche en Mer - - SOMMAIRE -

Apeine ar­ri­vé de Fin­lande, le nou­veau Bel­la 620C est mis à notre dis­po­si­tion par son im­por­ta­teur, Pon­ton Ma­rine, pour un es­sai pêche au dé­part de La Rochelle. Tout juste gra­ti­fié de son sta­tut de « Eu­ro­pean Power Boat of the Year 2018 » par un ju­ry consti­tué de jour­na­listes de la presse nau­tique eu­ro­péenne de huit pays, dont nos confrères de Mo­teur Boat Ma­ga­zine et Nep­tune, le ti­mo­nier à sé­duit par son de­si­gn concen­tré sur l’as­pect pra­tique du ba­teau. Il faut dire que mal­gré ses seule­ment 6,35 mètres de lon­gueur, le Bel­la 620C pro­fite de deux cock­pits très bien conçus pour pra­ti­quer la pêche et d’un pas­sa­vant cen­tral de com­mu­ni­ca­tion à tra­vers la ca­bine qui, elle éga­le­ment, dis­pose d’un agen­ce­ment op­ti­mi­sé pour le confort des pas­sa­gers en na­vi­ga­tion. C’est sur le port des Mi­nimes de La Rochelle que j’ai rendez-vous ce ma­tin avec Tol­ga Pa­mir de Pon­ton ma­rine et Tan­guy Le­hembre, pê­cheur et membre de l’équipe de France EFSA ( Fé­dé­ra­tion Eu­ro­péenne de Pêche Spor­tive) qui a par­ti­ci­pé au cham­pion­nat d’Eu­rope en Islande fin mai. Pour l’heure, c’est du cô­té de l’Île de Ré que nous al­lons pros­pec­ter en pêche à sou­te­nir, à la do­rade et aux congres.

Une vi­sion pa­no­ra­mique

Le co­ef­fi­cient de ma­rée est de 94. La mer était pleine à 6h01 et se­ra basse à 12h38 avec un co­ef­fi­cient de 94. Cô­té mé­téo, les pré­vi­sions sont bonnes avec un peu de vent

d’ouest, une mer calme et un ciel dé­ga­gé. Il est 11h00 lorsque nous quit­tons le port. Tan­guy est notre guide pour la jour­née et nous propose de mettre le cap vers Sain­teMa­rie-de-Ré pour une pre­mière séance de pêche au mouillage. Le ti­mo­nier n’est pas équi­pé d’élec­tro­nique, mais Tol­ga dis­pose d’un Ipad dans le­quel il a té­lé­char­gé l’ap­pli­ca­tion Na­vio­nics et nous pro­fi­tons de cette car­to­gra­phie pour re­pé­rer le trou de 17 mètres de pro­fon­deur qui in­té­resse notre pê­cheur. A la barre Tol­ga est ins­tal­lé sur tri­bord dans la ti­mo­ne­rie et Tan­guy est pla­cé juste der­rière. L’agen­ce­ment de l’ha­bi­tacle s’ar­ti­cule de chaque cô­té du pas­sa­vant cen­tral re­liant les cock­pits avant et ar­rière avec quatre places as­sises dans le sens de la marche. Celles du pi­lote et du co­pi­lote sont mo­du­lables en lea­ning post, bas­cu­lantes et cachent un évier sur bâ­bord et un vaste coffre de ran­ge­ment sur tri­bord. Un coffre ré­fri­gé­ré bien pra­tique est ac­ces­sible sous le siège ar­rière bâ­bord. En cas de be­soin, une ral­longe est dis­po­nible entre les sièges ar­rière pour op­ti­mi­ser le nombre de places as­sises dans la ti­mo­ne­rie. Des pan­neaux de rouf cou­lis­sants per­mettent au pi­lote et co­pi­lote de sor­tir la tête en po­si­tion de­bout. Les grandes sur­faces vi­trées offrent une vi­sion pa­no­ra­mique.

Mise en place et pre­mières es­pèces pi­quées

C’est en vi­tesse de croi­sière à 22 noeuds que nous ef­fec­tuons le tra­jet nous sé­pa­rant de notre pre­mier site de pros­pec­tion. Le nou­veau 115 ch Mer­cu­ry 4T pro XS ins­tal­lé sur le ta­bleau ar­rière af­fiche un ré­gime de 4 500 tr/mn , à 22 noeuds et une consom­ma­tion de moins de 20 litres à l’heure. Nous avons le plein de carburant soit 144 litres ce qui nous offre une belle autonomie. Le ba­teau ac­cepte jus­qu’à 150 ch sur le ta­bleau ar­rière, mais pour notre pro­gramme pêche, le 115 ch Pro XS, s’avère bien adap­té. Nous pro­fi­tons des bonnes condi­tions de mer pour pous­ser à fond la ma­nette des gaz. Le mo­teur est ré­ac­tif et at­teint ra­pi­de­ment 6 000 tr/mn avec une vi­tesse de pointe de 34 noeuds et une consom­ma­tion qui monte à 41,5 litres à l’heure. Il est 11h40 lorsque nous pre­nons le mouillage par l’avant. Il est consti­tué d’un grap­pin, de 5 mètres de chaîne et d’une tren­taine de mètres de bout. D’ori­gine, le Bel­la

Agres­sive, mal­gré sa pe­tite taille, cette rous­sette donne un peu de fil à re­tordre à Tol­ga. Texte et photos : Jean-Ma­rie Thierry.

Cette raie bru­nette, prise sur un mon­tage fin, est une es­pèce pro­té­gée.

Dans le cock­pit, la pro­fon­deur est des plus sé­cu­ri­sante, grâce à la pré­sence de nom­breuses mains-cou­rantes.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.