Cour­rier

Pêche en Mer - - SOMMAIRE -

Mes­sieurs, Il y a une quin­zaine de jours, lors d’une sor­tie de pêche à la raie, à Dieppe, nous avons pris une dou­zaine de rous­settes. Je fus éton­né de consta­ter que plu­sieurs d’entre elles étaient por­teuses de taches noires, ce que, jus­qu’alors, je n’avais ja­mais re­mar­qué sur ce pois­son. Epi­dé­mie de mé­la­nomes en Manche Est ? Peut-être le puit de science qu’est Ar­naud Filleul pour­ra-t-il ap­por­ter une ré­ponse au vieil abon­né que je suis ?

Michel Co­ti­gny Cher Mon­sieur, Votre ques­tion est tout à fait jus­ti­fiée car il est fré­quent que des ma­la­dies de pois­sons s’ex­priment par des pig­men­ta­tions, ou au contraire des dé­pig­men­ta­tions de la peau. On pour­ra ain­si ci­ter deux ma­la­dies cé­lèbres, la ma­la­die des points blancs et la ma­la­die des points noirs, toutes deux pro­vo­quées par des pa­ra­sites. Cer­taines ma­la­dies pro­vo­quant de telles ré­ac­tions pig­men­taires rendent le pois­son im­propre à la consom­ma­tion. Néan­moins, la forme et l’ex­ten­sion des taches de vos spé­ci­mens ne m’évoquent au­cune ma­la­die connue des pois­sons, je pen­che­rais plu­tôt pour de simples dé­fauts de pig­men­ta­tion sans consé­quence pour l’ani­mal. No­tez que j’ai dé­jà cap­tu­ré des rous­settes avec de telles taches. Une eau de mau­vaise qua­li­té, une at­taque pa­ra­si­taire ponc­tuelle ou un simple stress peut créer des mi­gra­tions de mé­la­no­phores chez tous les pois­sons.

Ar­naud Filleul

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.