Du beau pois­son, oui mais...

Pêche en Mer - - BAROMÈTRE DES CÔTES - De notre cor­res­pon­dant Jean Dus­saud

Heu­reu­se­ment que la pêche est un mer­veilleux loi­sir et que nos amis ne comptent pas tou­jours sur le fruit de leur sor­tie pour dé­gus­ter un loup en croûte de sel, ou une dau­rade au four. Je dis ce­la car si je ne trempe plus beau­coup de fil de­puis quelques temps, à l’oc­ca­sion de mes bai­gnades, je croise des pê­cheurs qui rentrent à la mai­son alors que moi je dé­ploie mes ser­viettes. Le constat est simple : seuls ceux qui voient le le­ver du so­leil ou ceux qui font le coup du soir ou pêchent la nuit sont ré­com­pen­sés. Pour cause, il y a en­core de belles pièces à sor­tir de l’eau, mais elles sont rares. Il faut vrai­ment être pa­tient, at­tendre plu­sieurs heures, pour avoir « LA » touche, et très sou­vent la seule. Bien sûr c’est sou­vent le loup ou la dau­rade de plu­sieurs ki­los. Pas ques­tion de vous re­com­man­der tel ou tel ap­pât, j’ai vu prendre du beau pois­son avec tout ce qui se vend chez nos amis dé­taillants, certes par­fois un ver de cha­lut ou un cou­teau, un jo­li bi­bi pour­rait sol­li­ci­ter la gour­man­dise du pois­son, ce n’est pas une règle gé­né­rale. Un autre pro­blème, c’est que notre es­pace de pêche se ré­duit de jour en jour. La si­tua­tion se ré­sume à jouer ré­gu­liè­re­ment au gen­darme et au vo­leur avec la gen­dar­me­rie ma­ri­time et autres pré­po­sés à faire res­pec­ter la loi sous peine de contra­ven­tion. La nuit, sui­vant l’hu­meur des in­ter­ve­nants, une cer­taine tolérance est ad­mise. Merci pour nos amis nui­tards. Pas de mi­racles en mer et comme d’ha­bi­tude, les ma­que­reaux, pe­tites dau­rades en dé­rives, et les chin­chards sont au rendez-vous. Il faut vrai­ment al­ler au large car le pois­son est de­ve­nu « flegm­mard », pen­sez donc, dans une eau à plus de 25°C, de la soupe quoi... Be­noît, fé­li­ci­ta­tion pour ta pro­mo, place aux jeunes. Quant à Luc, il va avoir loi­sir de faire des mi­sères aux pois­sons en exo, qu’il en pro­fite bien. PS. Il est pas mal­heu­reux notre pê­cheur sur la pho­to ?

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.