Le guide doit être sym­pa… Le client aus­si !

Ces der­nières an­nées, j’ai écrit plu­sieurs ar­ticles as­sez cri­tiques sur les guides de France, en les in­vi­tant à adop­ter une at­ti­tude an­glo-saxonne de res­pect du client, et en in­sis­tant sur la né­ces­saire qua­li­té du ser­vice. Mais at­ten­tion, le res­pect, ça m

Pêche en Mer - - SOMMAIRE - Texte et pho­tos de Ar­naud Filleul

Mon in­té­rêt pour le gui­dage est bien com­pré­hen­sible. Ce­la fait 25 ans que je voyage par­tout dans le monde pour tra­quer les plus beaux pois­sons, que je fré­quente les camps de pêche, et que j’ob­serve les re­la­tions entre les guides et leur clien­tèle. Il y a aus­si une di­men­sion plus per­son­nelle. Les guides de pêche sont, comme moi, des pas­sion­nés qui ont vou­lu faire de la pêche leur mé­tier et qui, dans leur traque du beau pois­son, se sont construits une vie de li­ber­té. Il y a donc des points com­muns entre le mé­tier de guide de pêche et ce­lui d’au­teur ha­lieu­tique, et ce­la ne vous éton­ne­ra pro­ba­ble­ment pas si je vous dis que j’ai noué de so­lides ami­tiés avec des guides de pêche un peu par­tout sur cette pla­nète. Main­te­nant, qui aime bien châ­tie bien, et c’est pré­ci­sé­ment parce que j’aime la pêche, parce que je construis ma vie au­tour de cette ac­ti­vi­té, que je ne peux pas to­lé­rer l’in­com­pé­tence ou l’ir­res­pect dans le monde ha­lieu­tique. D’où mes ar­ticles un peu durs, qui font grin­cer des dents ceux qui se sentent vi­sés, mais qui ra­vissent les guides de pêche sûrs de leur pres­ta­tion. Car il y a beau­coup de guides de pêche qui re­cherchent l’ex­cel­lence en per­ma­nence et qui ac­cueillent la cri­tique avec in­té­rêt. Je me per­mets d’ailleurs une di­gres­sion pour ex­pli­quer d’où vient, dans mon par­cours, ce goût pour l’ar­gu­men­ta­tion et la cri­tique. Je suis, à l’ori­gine, un cher­cheur évo­lu­tion­niste, et avant de de­ve­nir au­teur ha­lieu­tique, j’ai vé­cu des an­nées dans le mi­lieu très com­pé­ti­tif de la re­cherche. Lors­qu’un cher­cheur veut pu­blier un ar­ticle dans une bonne re­vue, c’est-à-dire une re­vue de rang A, à co­mi­té de lec­ture in­ter­na­tio­nal, il doit en­voyer son ar­ticle au di­rec­teur de la re­vue, qui le trans­met­tra à deux re­lec­teurs. Ces per­sonnes, qui don­ne­ront leur avis

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.