Un chef à l’actu

Papilles - - Sommaire - Par Alexis Che­nu

PA­TRICK RO­GER, CHO­CO­LA­TIER : « Le goût ne peut pas vivre sans l’art »

Com­ment passe- t- on du Perche à la place de la Ma­de­leine, où vous ven­dez au­jourd’hui vos cho­co­lats à la pla­nète en­tière ?

com­men­cé à réa­li­ser mes pre­miers gros ou­vrages, en re­pro­dui­sant, un peu comme un au­tiste, tout ce que je voyais.

Vous créez vos pre­mières grandes pièces en cho­co­lat, col­la­bo­rez aus­si avec des ar­tistes…

Après avoir réa­li­sé la ra­quette de Yan­nick Noah en cho­co­lat, on m’a de­man­dé de créer un fond de scène pour un spec­tacle de Serge Gainsbourg, la re­pro­duc­tion d ’une usine écrou­lée re­cons­ti­tuée en cho­co­lat. J’ai col­la­bo­ré aus­si avec Jean Paul Gaul­tier et je ne me suis plus ar­rê­té.

Au point d’être re­con­nu comme cho­co­la­tier mais aus­si comme sculp­teur…

Le seul truc qui me pas­sion­nait plus jeune, c’était la mo­to. La seule ac­ti­vi­té, hors tra­vail, que j’avais en fa­mille. Tous les ans, dans le Perche, mon père nous em­me­nait au cham-

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.