POUR LE DIRE

Parents - - Mon Bébé -

Les pa­rents doivent éga­le­ment s’adap­ter à l’évo­lu­tion de leur en­fant qui gran­dit. La ma­man peut mon­trer à sa pe­tite fille com­ment faire sa toi­lette in­time, et le pa­pa ex­pli­quer à son pe­tit gar­çon com­ment se la­ver. « Aux pa­rents aus­si de faire la dif­fé­rence entre un en­fant ma­lade qui a be­soin d’être près d’eux, de fa­çon ex­cep­tion­nelle une nuit, et ce­lui qui se glisse dans leur lit chaque soir, ou un autre qui ouvre les portes de la salle de bains ou des toi­lettes, alors qu’on lui a de­man­dé de pa­tien­ter », constate le psy­cho­logue. Plus que des ajus­te­ments, l’ap­pren­tis­sage de la pu­deur, c’est aus­si de po­ser clai­re­ment des droits, des in­ter­dits et des li­mites concer­nant le corps et son in­ti­mi­té. On ou­blie le pot et le pi­pi au milieu du sa­lon en lui ex­pli­quant que pour ça, il y a des toi­lettes ou la salle de bains. On lui de­mande fer­me­ment de cou­vrir son corps lors­qu’il est en pu­blic, même en­tou­ré de proches. Car ap­prendre la pu­deur, c’est aus­si l’édu­ca­tion au res­pect de soi et de son corps : « Ce qui t’est in­ter­dit à toi, l’est aus­si aux autres qui n’ont pas le droit de te faire du mal, de te tou­cher ». L’en­fant in­tègre na­tu­rel­le­ment que l’on doit le res­pec­ter. Il ap­pren­dra à se dé­fendre, à se pro­té­ger et à re­con­naître les si­tua­tions nor­males et anor­males.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.