HOL­LANDE A ÉCHAPPÉ AU SCOOTER

Paris Match - - Politique - E.H. @eri­chac­que­mand

Pas d’in­sou­mis dans les cir­cons­crip­tions des di­ri­geants com­mu­nistes, pas de can­di­dat PCF dans celle de Mé­len­chon! Ce qui ne l’em­pê­che­ra pas de « mouiller la che­mise ».Tour­née des places, dé­am­bu­la­tions...: les Mar­seillais n’au­ront pas droit à un ho­lo­gramme mais à un can­di­dat en chair et en os. « Mé­len­chon ne croit pas être élu uni­que­ment sur son image na­tio­nale même si, pré­vient un de ses proches, il ne fe­ra pas non plus du Fer­nan­del.» Ce week-end, il est ain­si at­ten­du à une ma­ni­fes­ta­tion lo­cale contre Mon­san­to, le spé­cia­liste des OGM. Et le len­de­main, il pour­rait dé­bu­ter ses vi­sites de ter­rain. Quel ca­deau of­frir à Fran­çois Hol­lande ? La ques­tion a été prise au sé­rieux par l’état-ma­jor du Par­ti so­cia­liste avant que l’ex-pré­sident ne vienne faire ses adieux au siège du PS, rue de Sol­fe­ri­no, à Pa­ris. « Ça a été le concours Lé­pine », re­con­naît Jean-ch­ris­tophe Cam­ba­dé­lis, qui a re­çu plu­sieurs pro­po­si­tions. Comme celle d’un voyage mais aus­si celle… d’un scooter ! Idée vite écar­tée. Certes, Hol­lande était un adepte. Mais la ré­fé­rence aux cli­chés du pré­sident quit­tant Ju­lie Gayet et l’ap­par­te­ment de la rue du Cirque, à deux-roues, casque sur la tête, en 2014 au­rait vi­ré au scan­dale. Fi­na­le­ment, Cam­ba­dé­lis a choi­si une pein­ture de Ca­the­rine Du­chêne, « La bonne étoile ». Sans mettre en dan­ger les comptes du PS : la toile a été ache­tée moins de 500 eu­ros. Cadre com­pris… Tra­duc­tion : ça va être mus­clé sur le ter­rain. « Je veux rem­pla­cer le PS », a d’ailleurs averti Mé­len­chon qui s’est pré­mu­ni : la se­maine der­nière, il est ve­nu sur le Vieux-port ac­com­pa­gné de Ber­nard Pi­gne­rol. Un ami de longue date, certes, mais aus­si l’an­cien pré­sident de la com­mis­sion des conflits du PS, aux pre­mières loges dans les af­faires qui ont se­coué les so­cia­listes lo­caux ces der­nières an­nées. Dont le « Gué­ri­ni Gate ». Prête à ti­rer les mar­rons du feu, Co­rinne Ver­si­ni, la can­di­date de La Ré­pu­blique en marche est en em­bus­cade. Tel est le pa­ri de Mé­len­chon : faire de Mar­seille « la ca­pi­tale de l’in­sou­mis­sion» pour écra­ser le pre­mier tour et évi­ter ain­si le risque d’un «tout sauf Mé­len­chon » au se­cond. Le can­di­dat est donc prêt à al­ler loin, même à s’in­té­res­ser au foot.a un sup­por­ter qui l’in­ter­pel­lait, il a ré­pon­du : « J’aime tout Mar­seille, même L’OM ! » C’est dire...

Fran­çois Hol­lande, di­manche 14 mai, au res­tau­rant La Boule rouge.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.