Q

Partir Pêcher - - Pratique Technique De Pêche -

uand on de­mande à un pê­cheur qui l’a conseillé pour l’ar­me­ment de ses j i gs, i l se t rouve sou­vent désap­poin­té… Ce sont hé­las des ré­flexions cou­rantes qui en­traînent un doute im­mé­diat ! Le pê­cheur pen­sait être opérationnel, avec un in­ves­tis­se­ment non né­gli­geable, et ce pre­mier constat est un re­tour amer à la case dé­part. Si une tech­nique de pêche ne doit pas s’em­bar­ras­ser d’un tel sou­ci, c’est bien celle au jig. Cette pêche phy­sique ne doit en au­cun cas lais­ser la place aux doutes. En cas d’obs­ti­na­tion avec un ma­té­riel ina­dap­té, le moindre lou­pé af­fecte aus­si­tôt le mo­ral ! L’éter­nel pro­blème est que nous ne voyons pas notre leurre évo­luer. Les sé­ries de ra­tés doivent être ra­pi­de­ment ana­ly­sées et so­lu­tion­nées. Lou­per une touche fait par­tie de la pêche et, cer­tains jours, ces re­vers sont plus nom­breux. En re­vanche, il faut com­men­cer à ré­vi­ser sa tech­nique quand les ra­tés de­viennent l’ex­clu­si­vi­té d’un seul pê­cheur par­mi d’autres. La fa­çon d’ani­mer son jig peut être en cause et sur­tout la ma­nière d’en­ta­mer une ba­garre. Entre le mo­ment où le pois­son mord et ce­lui où le pê­cheur a en­fin ca­lé sa canne cor­rec­te­ment pour la suite du com­bat, il se passe quelques se­condes cru­ciales qui sont la cause de bien des dé­boires. Dans le cas des fils dé­ten­dus, par exemple, ce dé­faut se cor­rige à l’aide de quelques conseils, mais dans ce­lui d’un ar­me­ment ina­dap­té sur le jig, ce­la laisse peu de so­lu­tions. Il est temps de pas­ser à la loupe ce dé­tail im­por­tant qui met en scène une tresse de mon­tage, des ha­me­çons très dif­fé­rents et une lon­gueur de jig va­riable.

Ha­me­çons d’ori­gine et ha­me­çons mon­tés

Le cha­pitre des ha­me­çons d’ori­gine se­ra vite fer­mé, car il ne re­cèle rien de bon. Bien sou­vent, les ha­me­çons pro­po­sés sont ri­di­cu­le­ment pe­tits et ne couvrent même pas le leurre. De plus, ils sont le plus sou­vent mon­tés avec une tresse fra­gile. En conclu­sion, dans tous les cas, il va fal­loir agir comme si le jig était nu. Nous pou­vons avoir re­cours aux ha­me­çons mon­tés, prêts

Un pois­son vient d’anéan­tir ce mon­tage double. Il va fal­loir le rem­pla­cer. Une ac­tion qui risque de se ré­pé­ter ré­gu­liè­re­ment lors d’une bonne jour­née.

Un mon­tage ar­ti­sa­nal très simple. La tresse de mon­tage dou­blée fait un noeud sur la hampe de l’ha­me­çon. Un an­neau sou­dé à l’autre bout et cet as­sist est opérationnel !

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.