In­for­ma­tions et com­mu­ni­ca­tion

Partir Pêcher - - Edito - Luc Bo­dis

Il y a quelques jours, une conver­sa­tion entre nous au sein de la ré­dac­tion nous ame­nait à consta­ter que nous avions de plus en plus de mal à re­mon­ter des in­for­ma­tions. Certes, nous ne mé­na­gions pas nos ef­forts, mais plus ce­la al­lait, plus elles nous sem­blaient dif­fi­ciles à ob­te­nir. Comme s’il y avait un blo­cage. Les agences de voyages spé­cia­li­sées n’au­raient-elles plus rien à pro­mou­voir ? Les ré­cep­tifs de par le monde n’au­raient-ils plus be­soin de se faire (re)connaître ? Le pe­tit cercle du voyage de pêche évo­lue­rait-il donc dans un monde si idyl­lique que cha­cun s’ap­pli­que­rait à la lettre la maxime “Pour vivre heu­reux, vi­vons ca­chés” ? Des rai­sons à ne pas com­mu­ni­quer, il y en a bien sûr. I nter­net avec ses mul­tiples bonnes et mau­vaises fa­cettes, des fâ­che­ries d’ego ou tout sim­ple­ment le vou­loir de ne pas pa­raître dans tel ou tel or­gane de presse sont, par exemple, de celles-ci. Et puis, j’ai eu un com­men­ce­ment de ré­ponse avec le re­tour à l’une de mes de­mandes d’in­for­ma­tions. Mon in­ter­lo­cu­teur, ap­pa­rem­ment l’air un peu em­bar­ras­sé, m'a dit, qu’éven­tuel­le­ment, il se­rait bien in­té­res­sé par une pa­ru­tion, mais qu’en fin d’an­née, si tou­te­fois… Éton­nant, mais pour­quoi pas ! Un autre re­tour fut à peu près du même aca­bit… M’étais-je donc mal ex­pri­mé dans mes de­mandes ? En fait, ap­pa­rem­ment, il sem­ble­rait que l’on pense que toute in­for­ma­tion s’ac­com­pagne obli­ga­toi­re­ment d’une com­mu­ni­ca­tion. En d’autres termes, pas d’in­fo sans pub ! Voi­là une idée as­sez sur­pre­nante que l’on peut se faire du jour­na­lisme. Alors, pour en­le­ver toute am­bi­guï­té s’il en était be­soin, oui, la pu­bli­ci­té par­ti­cipe gran­de­ment à la vie d’un mé­dia, mais, en ce qui nous concerne et ce­la de­puis tou­jours, les in­for­ma­tions qui pa­raissent dans nos co­lonnes d’ac­tua­li­tés sont gra­tuites, ou­vertes à tous et sans au­cun en­ga­ge­ment quel­conque. Et il en va de même pour les re­tours de pêche que nous pu­blions. Quant à notre équipe ré­dac­tion­nelle qui réa­lise les re­por­tages sur le ter­rain, elle est par­fai­te­ment in­dé­pen­dante de toute pres­sion, quelle qu’elle soit et d’où qu’elle vienne ! Ce­la dit, comme vous pour­rez le re­mar­quer avec ce nu­mé­ro, Par­tir Pê­cher évo­lue afin d’être en­core plus en phase avec vous.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.