Le rôle du skip­per

Partir Pêcher - - Technique -

Le skip­per a un rôle es­sen­tiel, bien plus im­por­tant que ce­lui du pê­cheur. C’est sou­vent la qua­li­té du skip­per qui fait un re­cord du monde. On l’a vu der­niè­re­ment lors de la prise d’un gros thon à dent de chien (dog­gy) dans l’océan In­dien. En ef­fet, compte te­nu de l’âge du très jeune pê­cheur et de son in­ex­pé­rience avec un tel pois­son, c’est la qua­li­té du skip­per qui a per­mis la mise au sec d’un tel pois­son. Les conseils et les ma­noeuvres réa­li­sés par le skip­per sont es­sen­tiels. Le pê­cheur n’a sou­vent qu’à ren­trer du fil jus­qu’à l’ar­ri­vée du bas de ligne (par­fois une double ligne) qui peut faire jus­qu’à 9 mètres. On passe au strike et c’est à l’équi­page d’in­ter­ve­nir et à ne sur­tout pas ra­ter le pois­son re­cord. Les Amé­ri­cains sont les maîtres en la ma­tière et bon nombre de re­cords sont ins­crits par eux, no­tam­ment dans des classes de fils très light. Ce­la peut pa­raître par­fois dif­fi­cile à ima­gi­ner tant le rap­port est dé­me­su­ré entre le poids, et main­te­nant la taille des poissons, et la ré­sis­tance des fils uti­li­sés.

Les fi­shings amé­ri­cains sont ex­trê­me­ment bien équi­pés, il ne manque rien et la qua­li­té est sou­vent au ren­dez-vous. Pê­cher sur de tels ba­teaux est très ap­pré­ciable.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.