LA DÉPRIME DE SA­TAN

Pianiste - - ACTUALITÉS PARTITIONS, LIVRES -

Avec Ho­ro­witz – L’In­tran­quille, Jean-Jacques Gro­leau dresse le por­trait d’un homme bour­ré de pa­ra­doxes. Ce­lui d’un en­fant ter­rible qui a peur de jouer en pu­blic, d’un am­bi­tieux qui s’au­to­cen­sure, d’un pro­dige qui doute de son propre ta­lent. In­dis­ci­pli­né, cal­cu­la­teur, in­tro­ver­ti, dé­pres­sif, il était le der­nier des pa­rias en Ukraine, le « num­ber one » aux …tats-Unis. Pour re­prendre l’ex­pres­sion de Cla­ra Has­kil, il in­car­nait le « Sa­tan du cla­vier »: sé­dui­sant d’ap­pa­rence, re­dou­table sur scène. Outre l’ac­cent mis sur l’am­bi­va­lence du per­son­nage, cet ou­vrage est éga­le­ment l’oc­ca­sion de re­tra­cer le par­cours in­fa­ti­gable du grand pia­niste, ses dé­buts dif­fi­ciles sous le bol­che­visme, ses tour­nées mul­tiples en Eu­rope, ses ré­ci­tals lé­gen­daires en Amé­rique du Nord. De quoi rendre vi­sible au lec­teur l’état d’es­prit dans le­quel se trou­vait l’ar­tiste, os­cil­lant entre le gé­nie et la fo­lie. Les in­for­ma­tions, bien que très denses, ne viennent ja­mais in­ter­rompre la flui­di­té de la nar­ra­tion. Elles s’ar­ti­culent au­tour d’une plume claire et concise, se concluant par un épi­logue d’une grande ori­gi­na­li­té si­gné An­dré Tu­beuf. Tous ceux qui s’in­té­ressent de près ou de loin à Vla­di­mir Ho­ro­witz se­ront com­blés.

Actes Sud/Clas­si­ca, 208 p., 19 eu­ros

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.