Volodos, une dis­co­gra­phie ex­cep­tion­nelle

À tra­vers six disques, le pia­niste russe nous em­mène dans un monde de vir­tuo­si­té et de cou­leurs. À col­lec­tion­ner.

Pianiste - - EN COUVERTURE -

BRAHMS

Pièces opus 76, opus 118. In­ter­mez­zi opus 117 En gé­nie de la cou­leur, Volodos dompte la plus in­fime res­pi­ra­tion de ses Brahms. Il joue des si­lences dont l’épais­seur étouf­fante croît d’un opus à l’autre et fige pro­gres­si­ve­ment cet uni­vers mu­si­cal. Un si­lence d’au­tant plus écra­sant que l’écri­ture tend à l’épure. Un disque fas­ci­nant à thé­sau­ri­ser. L’un des plus grands de 2017. MOM­POU

Scènes d’en­fants, Mu­si­ca cal­la­da… Un ar­tiste en adé­qua­tion to­tale avec la di­men­sion mé­ta­phy­sique du son chez Fe­de­ri­co Mom­pou. Un som­met pia­nis­tique sans équi­valent, qui laisse loin der­rière une dis­co­gra­phie pour­tant consé­quente. L’ab­so­lue ma­gie in­can­ta­toire de Mom­pou a trou­vé son en­chan­teur. R…CITAL À VIENNE

Scria­bine, Ra­vel, Schu­mann, Liszt… Puis­sance de la pro­jec­tion so­nore, va­rié­té in­ouÔe du tou­cher et des ex­pres­sions, sen­ti­ment d’im­pro­vi­sa­tion… Com­ment ne pas ad­mi­rer un ar­tiste qui ose à peine ef­fleu­rer le cla­vier, frô­lant la « note blanche » ? Un ré­ci­tal hors norme, pa­ru éga­le­ment en DVD.

TCHAÏKOVSKI, RACH­MA­NI­NOV

TchaÔ­kovs­ki, Con­cer­to n°1, avec le Phil­har­mo­nique de Ber­lin, dir. Sei­ji Oza­wa Volodos sub­jugue les mu­si­ciens du Phil­har­mo­nique de Ber­lin qui portent ce pia­no épous­tou­flant d’ai­sance et de gran­deur. Chaque phrase chante avec une élé­gance et un pa­nache splen­dides. C’est un cla­vier ner­veux et puis­sant, pro­fon­dé­ment phy­sique et or­ches­tral. RACH­MA­NI­NOV Con­cer­to n°3, pièces di­verses Volodos pos­sède une sorte de gé­né­ro­si­té et de « vo­lu­bi­li­té » qui rend son jeu in­croya­ble­ment at­ta­chant. Il ne cesse de par­ler avec une sen­sua­li­té presque latine. Nous sommes ici pour écou­ter ce qui est le plus pré­cieux dans ce ré­per­toire : qu'un pia­niste nous donne l'im­pres­sion de créer ce con­cer­to.

LISZT

Val­lée d’Ober­mann, Fu­né­railles, Spo­sa­li­zio… Le jeu na­tu­rel d’un in­ter­prète aus­si gé­nial co­lo­riste que vir­tuose fas­cine. Chaque phrase, chaque timbre semble avoir été pen­sé par un nar­ra­teur hors du com­mun.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.