FRÉ­DÉ­RIC CHO­PIN (1810-1849)

Pianiste - - HIFI LE CHOIX DE LA RÉDACTION - Aurélie Mo­reau

In­té­grale des Noc­turnes Claire Huang­ci (pia­no) Ber­lin Clas­sics 2 CD 0300905BC. 2017. 1 h 37’

À 27 ans, l’Amé­ri­caine s’at­taque à l’un des som­mets du pia­no ro­man­tique où la concur­rence est rude et les ré­fé­rences nom­breuses: les lé­gen­daires Clau­dio Ar­rau et Al­fred Cor­tot, le ly­rique Ni­ki­ta Ma­ga­loff, le peintre aux mille cou­leurs Ar­thur Ru­bin­stein ou en­core, plus ré­cem­ment, Ma­ria João Pires dont les mains té­moignent d’une in­dé­pen­dance in­éga­lée. Face à ses pré­dé­ces­seurs, Claire Huang­ci re­lève le dé­fi avec brio et offre une lec­ture claire et ap­pro­fon­die. Son pia­no sonne avec am­pleur et cha­toie­ment, sous des doigts sûrs et pré­cis, au ser­vice d’un art exi­geant. Le bel­can­to, si cher à Cho­pin, est par ailleurs par­fai­te­ment mis en va­leur dans les Noc­turnes opus 27 n°1 et opus 55 n°1. Les mains de la pia­niste tissent un le­ga­to ir­ré­pro­chable, peau­fi­né par une pé­dale forte do­sée avec goût. Elle par­vient à ob­te­nir des triples et qua­druples croches aus­si lé­gères que claires et bien ar­ti­cu­lées (Noc­turnes opus 9 n°3, opus 15 n°2 et opus 55 n°1) et des doubles notes aé­riennes dans le Noc­turne opus 37 n°2. Claire Huang­ci pro­pose ain­si une vi­sion très per­son­nelle de ces Noc­turnes. Elle dé­voile une science du ru­ba­to et se fait porte-pa­role d’une nos­tal­gie exa­cer­bée, propre à Cho­pin. Sou­li­gnons, en­fin, la qua­li­té édi­to­riale du li­vret: au­cune no­tice en fran­çais, certes (les ger­ma­no­phones et les an­glo­phones y trou­ve­ront néan­moins leur compte), mais une as­so­cia­tion de chaque noc­turne à un vers de Théo­phile Gau­tier, Charles Bau­de­laire, Paul Ver­laine, Al­fred de Vi­gny ou Vic­tor Hu­go, en fran­çais, cette fois.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.