NOU­VEAU­TÉS NU­MÉ­RIQUES

Le monde des cla­viers nu­mé­riques est en évo­lu­tion per­ma­nente, s’adap­tant aux be­soins des mu­si­ciens. La du­rée de vie com­mer­ciale des cla­viers nu­mé­riques est d’en­vi­ron deux ans et de­mi… Après deux pré­cé­dents Guides du pia­no (Pia­niste n°88 et n°94), voi­ci d

Pianiste - - PIANISTE -

LTENDANCES ET ÉVO­LU­TION

Les ca­rac­té­ris­tiques tech­niques des nou­veaux cla­viers nu­mé­riques ont été glo­ba­le­ment amé­lio­rées, pri­vi­lé­giant le confort du pia­niste. Après l’e-kla­vier de Blüth­ner en 2013, une nou­velle marque eu­ro­péenne ita­lienne, Dexi­bell, est ap­pa­rue en 2016. Le mar­ché de­meure contrô­lé es­sen­tiel­le­ment par les Ja­po­nais Ya­ma­ha (in­ven­teur du concept Cla­vi­no­va), Ro­land, Ka­wai et Casio. Les pro­grès sont très sen­sibles sur la sim­pli­fi­ca­tion des com­mandes, le confort de jeu, le tou­cher et la so­no­ri­té. Les boî­tiers ou touches de com­mandes sont d’une uti­li­sa­tion de plus en plus convi­viale. On lit de moins en moins les no­tices et les af­fi­cheurs bé­né­fi­cient par­fois de ré­troé­clai­rage et sont d’une plus grande taille. À l’al­lon­ge­ment des touches du cla­vier (Ka­wai, Ya­ma­ha, etc.), s’ajoutent de nou­veaux ma­té­riaux, par­fois hy­brides, bois et plas­tique du PHA 50 de Ro­land, ou en bois, comme le Grand Touch du mo­dèle Home Line de Blüth­ner. Le re­vê­te­ment est sou­vent proche de ce­lui des vrais pia­nos (sou­vent en ébène et ivoire de syn­thèse). Ce­la aug­mente les sen­sa­tions de jeu, plus réa­listes, même aux pé­dales (Ya­ma­ha Avant Grand N3X, Grand Feel Pe­dal Sys­tem chez Ka­wai). L’am­pli­fi­ca­tion et la dif­fu­sion so­nore sont l’ob­jet de ten­ta­tives nou­velles, y com­pris pour les pe­tits cla­viers por­tables. Les haut­par­leurs sont plus nom­breux, sa­vam­ment po­si­tion­nés, bé­né­fi­ciant aus­si de la pré­sence de cais­sons de ré­so­nance. Des cônes de haut-par­leurs en épi­céa sont ap­pa­rus sur le CLP-685 de Ya­ma­ha, et Blüth­ner uti­lise des haut-par­leurs Bose de grande réputation. L’écoute au casque a été lar­ge­ment per­fec­tion­née, cer­tains mo­dèles per­met­tant une écoute liée au type de casque uti­li­sé (ou­vert, se­mi-ou­vert, ou fer­mé) et, par­fois, spa­tia­li­sée : SHS Spa­tial Head­phone Sound chez Ka­wai, Am­biance 3D chez Ro­land, CFX Bi­nau­ral Sam­pling chez Ya­ma­ha. Les so­no­ri­tés échan­tillon­nées com­prennent sou­vent celles de grands pia­nos de concert des marques les plus pres­ti­gieuses (Bösendorfer et CFX chez Ya­ma­ha, SK-X L chez Shi­ge­ru Ka­wai, Ber­lin ou Vienne chez Casio). Ce­la concerne éga­le­ment des pia­nos plus pe­tits, tels que le de­mi-queue SK5 de Ka­wai. La mo­dé­li­sa­tion (Su­perNa­tu­ral Pia­no Mo­de­ling et Pia­no Designer chez Ro­land, Acoustic Ima­ging XL et Vir­tual Tech­ni­cian chez Ka­wai, Vir­tual Mo­de­ling Re­so­nance chez Ya­ma­ha, T2L True To Life chez Dexi­bell Vi­vo, APS Acoustic Pia­no Si­mu­la­tion chez Blüth­ner) au­to­rise une per­son­na­li­sa­tion des ré­glages fins des sons de pia­nos, avec un ac­crois­se­ment du nombre des pa­ra­mètres de ré­glage. Les timbres en­ri­chis offrent dé­sor­mais des har­mo­niques par­fai­te­ment dé­ce­lables, no­tam­ment avec l’uti­li­sa­tion de la pé­dale sos­te­nu­to. La fonc­tion String Re­so­nance op­ti­mise cette ri­chesse en timbres. Néan­moins, au­cun fa­bri­cant ne par­vient en­core à ob­te­nir la ri­chesse so­nore des vrais pia­nos, ré­sul­tant des mul­tiples et in­nom­brables in­ter­ac­tions entre les touches. La pé­dale forte Sus­tain réa­lise de plus en plus sou­vent des ef­fets sen­sibles de de­mi-pé­dale et la pé­dale cen­trale Sos­te­nu­to com­mence à avoir une ac­tion réelle.

La connec­tique.

Elle évo­lue éga­le­ment ra­pi­de­ment. Si quelques mo­dèles conservent les prises Mi­di utiles, on constate la gé­né­ra­li­sa­tion des doubles connexions USB (To Host, To De­vice), pour l’uti­li­sa­tion vers les or­di­na­teurs. Ce­la fa­ci­lite les en­re­gis­tre­ments en qua­li­té au­dio Wav sur carte SD. Le dé­ve­lop­pe­ment et la gé­né­ra­li­sa­tion du Bluetooth et, sur­tout, du Bluetooth Au­dio, même sur cer­tains mo­dèles d’en­trée de gamme, connectent les cla­viers nu­mé­riques aux ta­blettes et autres smart­phones. Dé­sor­mais, on em­ploie l’am­pli­fi­ca­tion propre du cla­vier nu­mé­rique pour écou­ter, sans liai­son fi­laire et dans des condi­tions cor­rectes, les mu­siques dé­jà sto­ckées sur un smart­phone. Le cla­vier nu­mé­rique am­pli­fié de­vient ain­si une sorte de chaîne hi-fi d’une puis­sance consé­quente. Les en­trées ligne sub­sistent par­fois, sou­vent en mi­ni-jack. Quelques en­trées mi­cro­phone ap­pa­raissent çà et là pour les cla­vié­ristes chan­teurs. De mul­tiples ap­pli­ca­tions, in­té­grées ou ex­té­rieures, fa­ci­litent des pé­da­go­gies nou­velles, sou­vent lu­diques. Elles prennent leur place aux cô­tés des mé­thodes d’ap­pren­tis­sage plus tra­di­tion­nelles du pia­no, tout en fa­vo­ri­sant un cer­tain au­to­di­dac­tisme.

Cô­té de­si­gn.

Les mo­dèles haut de gamme res­semblent de plus en plus à de vrais pe­tits pia­nos droits, voire à des mi­ni-cra­pauds. La fi­ni­tion en noir brillant est ap­pré­ciée, même si elle aug­mente le prix de l’ins­tru­ment d’une fa­çon consé­quente. Dexi­bell pro­pose des cla­viers de sa­lon avec un de­si­gn ita­lien ori­gi­nal. La mas­si­vi­té du Home Line de Blüth­ner est sé­cu­ri­sante, et Ro­land joue de l’au­dace avec le mo­dèle Kiyo­la KF-10 du designer Ka­ri­mo­ku.

Quant aux prix,

re­con­nais­sons qu’ils di­mi­nuent. Les cla­viers les plus ré­cents ré­vèlent des per­for­mances, des fonc­tion­na­li­tés et des ca­rac­té­ris­tiques très su­pé­rieures à celles des ins­tru­ments (ra­pi­de­ment ob­so­lètes) des an­nées pas­sées. Le mar­ché des cla­viers nu­mé­riques évo­lue ra­pi­de­ment et po­si­ti­ve­ment. Les pro­duits, de plus en plus cré­dibles, ac­ces­sibles au plus grand nombre, trouvent leur place dans la pra­tique mu­si­cale ac­tuelle. Néan­moins, ils ne peuvent at­teindre, mal­gré les ar­gu­ments de cer­tains ven­deurs, les qua­li­tés propres des pia­nos acous­tiques.

Tests.

Voi­ci 10 nou­veaux cla­viers nu­mé­riques très ré­cents. En de­hors de cer­tains mo­dèles de scène très spé­cia­li­sés, plus de 120 cla­viers nu­mé­riques à tou­cher lourd, com­por­tant 88 touches, com­pa­tibles avec l’ap­pren­tis­sage du pia­no, sont ac­tuel­le­ment dis­po­nibles sur le mar­ché fran­çais ! Les pe­tits der­niers que nous pré­sen­tons re­flètent l’évo­lu­tion de ces ins­tru­ments.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.