Jean Sé­bas­tien Bach

(1685-1750) Pré­lude et Fugue n°2 en ut mi­neur BWV 847, ex­trait du Pre­mier Livre du Cla­vier bien tem­pé­ré

Pianiste - - PÉDAGOGIE -

Le men­tal et les ré­flexes. Les pia­nistes in­ex­pé­ri­men­tés pensent par­fois qu’il faut dé­ve­lop­per leurs muscles des doigts pour in­ter­pré­ter ce cé­lèbre Pré­lude de Bach. Grave er­reur ! La dif­fi­cul­té de cette pièce, qui se pré­sente comme une toc­ca­ta, concerne très peu les seuls muscles de nos doigts. La so­lu­tion consiste plu­tôt à dé­ve­lop­per les ré­flexes ul­tra-ra­pides de nos doigts et, pour ce faire, il faut bien com­prendre quelles sont les di­rec­tions des notes. Nos mains sont op­po­sées sur le cla­vier (les deux pouces vers le mi­lieu et les 5e doigts vers l’ex­té­rieur) et c’est ce­la qui est com­pli­qué pour jouer.

MES. 1-3

Temps forts : les 5e doigts. Dans toute la pre­mière par­tie de ce Pré­lude, sur les 1er temps et 3e temps, faites res­sor­tir la note la plus ai­guë à la main droite et la plus grave à la main gauche en ré­sis­tant avec vos 5e doigts. Raf­fer­mis­sez-les là où ils s’at­tachent à la main, le mé­ta­carpe. Pour l’ex­pé­ri­men­ter, re­tour­nez votre main (paume vers le pla­fond). For­mez un angle droit, une équerre entre votre 5e doigt et votre main. Puis, en jouant, ver­sez le poids sur vos 5e doigts. Sur les temps forts, le poids doit donc être ver­sé aux deux mains, vers l’ex­té­rieur. Jouer les deux mains exac­te­ment « en­semble ». Tout au long du mor­ceau, sur­veillez at­ten­ti­ve­ment l’en­semble par­fait des notes de la main gauche et de la main droite. Vous ne de­vez vous per­mettre au­cun dé­ca­lage entre les mains. C’est une dis­ci­pline que vous de­vez vous im­po­ser à vous-même. Ne jouez ja­mais à une vi­tesse que vous ne contrô­lez pas. Le meilleur pro­fes­seur, c’est vous ! Et les temps faibles ? La prin­ci­pale dif­fi­cul­té de ce Pré­lude consiste à jouer syn­chro­ni­sé sur les temps faibles, c’est-à-dire les 2e temps et 4e temps. Re­pé­rez len­te­ment le mou­ve­ment mu­si­cal des voix, ce qui est très utile pour dé­ve­lop­per les ré­flexes et l’agi­li­té. Sur le temps fort, le poids de la main est tou­jours ver­sé sur les pe­tits doigts. En re­vanche, sur les temps faibles (2e et 4e temps), il doit être ap­pli­qué tan­tôt sur les notes les plus graves (aux deux mains), tan­tôt vers le mi­lieu de chaque main (vers les pouces), tan­tôt en­core vers les notes plus ai­guës (aux deux mains). La dif­fi­cul­té pour les ré­flexes est que ce­la change tout le temps ! Il faut donc ré­agir très vite. Il faut s’en­traî­ner. Exemple, me­sure n°1, au 2e temps. Le poids vers les graves : pouce et 3e doigt. Le poids doit être ver­sé sur Mib à la main gauche et Do à la main droite (sur 3e doigt et pouce), c’es­tà-dire aux deux mains vers la par­tie la plus grave de chaque main et vers la gauche du cla­vier. C’est pa­reil dans les me­sures n°2 et n°3.

MES. 4-6

Mais, at­ten­tion, me­sure n°4 (tou­jours sur les temps faibles), ce­la change su­bi­te­ment. Il faut dé­sor­mais ver­ser le poids en mou­ve­ment contraire vers le mi­lieu des mains: Sol à la main gauche et Mi bé­mol à la main droite. Les voix vont main­te­nant à la ren­contre l’une de l’autre. Me­sure n°5, Bach change en­core. Tou­jours sur les temps faibles, il faut dé­sor­mais ver­ser le poids vers la par­tie grave aux deux mains, dans le même sens, vers la gauche du cla­vier. C’est une ques­tion de co­or­di­na­tion et de ré­flexe : il faut chan­ger tout le temps la di­rec­tion des voix sur les temps faibles ! Bas­cu­lez tou­jours le poids de votre main dans le bon sens, se­lon la di­rec­tion mu­si­cale et en usant de votre bras, comme vous le fe­riez avec un ar­chet d’ins­tru­ment à cordes. En­fin, res­pec­tez les nuances. Nous avons par­lé d’un exem­plaire du Cla­vier bien tem­pé­ré qui fut an­no­té par Cho­pin pour l’une de ses élèves, Pau­line Cha­ra­zen. Sur la page de ce Pré­lude, Cho­pin a in­di­qué au crayon les nuances sui­vantes: un forte, me­sures n°5, n°7 et n°9, et un pia­no, me­sures n°6 et n°8. Sen­tez-les sous vos doigts et écou­tez-vous.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.