William Gal­ton

Pianiste - - LE COIN DES AMATEURS - Pro­pos recueillis par Elsa Fot­to­ri­no

Je ne m’at­ten­dais pas à ga­gner! J’en­seigne les ma­thé­ma­tiques à des élèves âgés de 13 à 18 ans, à la West­mins­ter School de Cam­bridge. Il m’ar­rive de don­ner des concerts de temps en temps dans l’école pour me faire la main. Ce­la fait très long­temps que je pré­pare ce concours. Je viens de Londres spé­cia­le­ment chaque an­née. Je m’exerce quo­ti­dien­ne­ment le soir, après mes cours, et pen­dant les va­cances. Les pièces qui fi­gurent dans mon pro­gramme, je les in­ter­prète de­puis très long­temps, no­tam­ment les Im­promp­tus de Schu­bert. J’ai choi­si d’as­so­cier ces pages à la Rhap­so­die

hon­groise n°6 afin de jouer sur les contrastes. D’un cô­té, on trouve l’in­ti­mi­té du pia­no de Schu­bert, et de l’autre, l’exu­bé­rance de Liszt.Je suis heu­reux d’avoir re­le­vé ce dé­fi per­son­nel. Cette fin de concours est aus­si un sou­la­ge­ment pour ma com­pagne : il y avait trop de pia­no à la mai­son! »

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.