ME­NUET EN FA MA­JEUR KV5

Pianiste - - LE COIN DES AMATEURS -

Ce­lui-ci fut com­po­sé par Wolf­gang le 5 juillet 1762, donc au même âge. Sa forme, dé­jà, est nou­velle : après la double barre, l’es­piègle pe­tit gé­nie nous offre dé­jà une ma­nière de « dé­ve­lop­pe­ment » du thème prin­ci­pal. À 6 ans, l’on ose à peine y croire ! En ce qui concerne le pas­sage en doubles croches, qui res­semble un peu à un jeu, les spé­cia­listes se de­mandent si Mo­zart n’avait pas dé­jà ajou­té une par­tie de vio­lon. Par ailleurs, il existe un res­sem­blance trou­blante entre la basse de ce me­nuet – fa, mi, fa, sol, do, fa… – et la même basse, dans un autre de ses pe­tits me­nuets, le n°5 en fa. Pour cette rai­son, on peut pen­ser qu’il s’agi­rait d’une basse que Léo­pold au­rait im­po­sée à son fils, à titre d’exer­cice, et sur la­quelle il lui au­rait de­man­dé d’écrire de pe­tits mor­ceaux.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.