SE RENDRE AUX OB­SÈQUES D’UN PA­RENT

UNE OBLI­GA­TION DE SER­VICE PU­BLIC PAS TOU­JOURS RES­PEC­TÉE

Pilibo Mag - - Infos Pays -

Les res­pon­sables de la SMODOM re­çus par George PAU LAN­GE­VIN, Mi­nistre de l’outre-mer Lors de la ren­contre du 22 dé­cembre 2014, Fred­dy LOY­SON et Guy GIRARD, res­pec­ti­ve­ment pré­sident et di­rec­teur de la SMODOM, ont in­ter­pel­lé la mi­nistre des outre-mer, sur les dif­fi­cul­tés crois­santes que ren­contrent les per­sonnes en­deuillées qui doivent se rendre aux ob­sèques de pa­rents dans les DOM, mal­gré l’obli­ga­tion de ser­vice pu­blic (OSP) que l’état im­pose aux com­pa­gnies aé­riennes.

Ils ont dé­non­cé les com­pa­gnies qui maxi­misent leurs pro­fits, en sup­pri­mant des vols et en mul­ti­pliant les cam­pagnes agres­sives pour les vols res­tants, créant ain­si une oc­cu­pa­tion maxi­male des sièges et une « sur­ré­ser­va­tion » qui bloque le trai­te­ment prio­ri­taire des per­sonnes en­deuillées.

Ils ont plai­dé, pour qu’en cas de dé­cès sur­ve­nant dans un couple, le conjoint, concu­bin ou par­te­naire de PACS sur­vi­vant soit éli­gible à L’OSP. Ils ont éga­le­ment plai­dé pour la su­bro­ga­tion des per­sonnes en­deuillées par des or­ga­nismes tiers (mu­tuelles, as­so­cia­tions spé­cia­li­sées…) sus­cep­tibles de fi­nan­cer les billets d’avion et ga­ran­tir la four­ni­ture des jus­ti­fi­ca­tifs qu’exigent les com­pa­gnies aé­riennes.

La mi­nistre a as­su­ré les res­pon­sables de la SMODOM que le droit des per­sonnes en­deuillées se­rait res­pec­té et leur a dé­si­gné le membre de son ca­bi­net en charge de ce dos­sier.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.