L

Pilibo Mag - - Envie Departir -

a ville est si­tuée à la join­ture entre la Grande-terre et la Basse-terre, face à la rade ou­verte sur la mer des Ca­raïbes. Ha­bi­tée par 27 000 Poin­tois et Poin­toises, la com­mune est voi­sine de celles des Abymes, au nord, du Go­sier au sud et de Baie-ma­hault à l’ouest.

L’ori­gine du mot est in­cer­taine, ce­la vien­drait de la ri­vière Pitre qui cou­lait ja­dis dans la ré­gion, ou en­core de «Pe­ter» un co­lon hol­lan­dais exi­lé du Bré­sil dé­bar­qué vers 1654 et qui se se­rait ins­tal­lé comme pé­cheur près d’une pointe ro­cheuse pour vendre ses pois­sons. On al­lait chez Pitre à la Pointe. En­fin, troi­sième hy­po­thèse, et la plus pro­bable ; il s’agi­rait d’un pe­tit ar­buste pa­ra­site du pa­lé­tu­vier ap­pe­lé pi­te­ra en es­pa­gnol.

La suc­ces­sion de séismes, d’in­cen­dies et de cy­clones sont à l’ori­gine d’une architecture hé­té­ro­clite, les fa­çades de style co­lo­nial cô­toient des im­meubles mo­dernes. Elle est au­jourd’hui l’ag­glo­mé­ra­tion prin­ci­pale, et consti­tue la mo­trice de l’éco­no­mie de la Gua­de­loupe.

Avec l’ex­pan­sion dé­mo­gra­phique des an­nées 1950-60, les Poin­tois sont pas­sés di­rec­te­ment de la case créole à l’im­meuble HLM et de nou­veaux quar­tiers sont sor­tis de terre au nor­dest de la ville. La ville dé­tient son propre port de croi­sières.

Tous les 4 ans, Pointe-à-pitre re­çoit l’ar­ri­vée de la Route du rhum, cette course trans­at­lan­tique en so­li­taire qui part de la ville de Saint-ma­lo en Bre­tagne.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.