Mag : Ken­ny Elissonde veut re­trou­ver le goût de la vic­toire

“Je veux re­trou­ver le par­fum de la vic­toire”

Planète Cyclisme - - ÉDITO - SOMMAIRE -

• Pla­nète Cy­clisme : Après une pre­mière sai­son au sein du Team Sky, com­ment ana­ly­sez-vous les choses ? Ken­ny Elissonde :

Elle s'est plu­tôt bien pas­sée. C'est vrai qu'il y a eu de su­per mo­ments en ter mes d'émo­tion avec des vic­toires, mais il y a eu des dé­faites éga­le­ment. Une sai­son est faite de hauts et de bas. Alors je di­rai que ce­la a été as­sez in­tense et glo­ba­le­ment, c'est une bonne an­née. On es­père tou­jours une an­née haute en cou­leurs. Je peux confir mer qu’elle l'a été.

• Alors jus­te­ment, quels sont tes ob­jec­tifs per­son­nels cette sai­son ?

C'est de conti­nuer sur la même lan­cée. J'ap­prends tou­jours avec le Team Sky et j'ai­me­rais sur­tout gagner à nou­veau. Je veux re­trou­ver le par­fum de la vic­toire. Mon autre ob­jec­tif, c'est de faire un Grand Tour et de le rem­por­ter en tra­vaillant pour un lea­der.

• Le jeune Pa­vel Si­va­kov (lire par ailleurs son his­toire) est ar­ri­vé dans l'équipe. Vous vous re­trou­vez avec un autre fran­co­phone. Avec Ni­co­las Por­tal, c'est la French con­nec­tion chez Team Sky, non ?

C'est sym­pa d'ac­cueillir un jeune ta­lent comme Pa­vel, qui parle fran­çais en plus, dans notre équipe. C'est dé­jà un bon cou­reur de courses par étapes. Alors si je peux lui don­ner quelques conseils pour ses dé- buts pro­fes­sion­nels, c'est avec plai­sir. Je crois qu'il est as­sez de­man­deur. Comme il est très co­ol, on s'en­tend dé­jà bien. Avec Ni­co, on est trois Fran­çais, car Pa­vel a la double na­tio­na­li­té (il est Russe d'ori­gine). Pour l'anec­dote, lors du pre­mier sé­mi­naire de l'équipe en oc­tobre, on a tous les trois chan­té la Mar­seillaise. Un bi­zu­tage sym­pa pour Pa­vel et on l'a ac­com­pa­gné.

• Quelles sont vos re­la­tions avec Ni­co­las Por­tal, le di­rec­teur spor­tif ?

C'est un pr ivi­lège de tra­vailler avec lui. Mais je n'ai ja­mais fait de courses où Ni­co­las était le di­rec­teur spor­tif de l'équipe.

• Tu le connais quand même au­tre­ment ?

Oui bien sûr, car je suis en contact avec lui et je le connais aus­si à tra­vers les stages que l'on fait en­semble. On est connec­té aus­si par téléphone par rap­port aux en­traî­ne­ments. Ni­co­las est quel­qu'un de très im­pli­qué dans la vie de l'équipe. Il donne beau­coup de sa per­sonne et s'in­ves­tit énor­mé­ment. On peut lui de­man­der des conseils, car il pren­dra tou­jours le temps de ré­pondre. C'est quel­qu'un de re­lax, très dé­ten­du aus­si. Il sait prendre du re­cul. Mais à cô­té de ça, c'est un grand pro­fes­sion­nel. Son calme est com­mu­ni­ca­tif dans notre équipe. • Quels conseils don­ne­riez-vous à Pa­vel Si-

va­kov pour sa pre­mière sai­son au sein du Team Sky ?

Je lui conseille­rais de prendre son temps. Non pas d'en perdre, mais de tout faire pour ac­quér ir de l'ex­pér ience et de bien re­gar­der com­ment les g rands lea­ders courent.

• L'ob­ser­va­tion est im­por­tante ?

Oui, bien en­ten­du. Ce n'est pas for­cé­ment f acile quand on a beau­coup ga­gné - comme il l'a fait l'an­née der­nière - de pas­ser à l'éche­lon su­pér ieur et de su­bir un autre type de courses. Il va tom­ber par­fois sur plus fort que lui. Alors, il fau­dra qu'il garde en tête que cette an­née 2018 doit lui per mettre de prendre de l'ex­pér ience. En­suite, il pour­ra peut-être es­sayer de gagner sur de plus pe­tites courses. En tout cas, c'est une an­née d'ap­pren­tis­sage qui com­mence pour lui. Mais on est tous pas­sé par là.

Le grim­peur de poche des Sky, Ken­ny Elissonde, n'a plus goû­té à la vic­toire de­puis une étape de la Vuel­ta en 2013 ! C'est bien sa prio­ri­té cette an­née, gagner à nou­veau. Alors qu'il en­tame sa 2e an­née chez les Brits, il dit qu'il ai­me­rait re­cou­rir un Grand Tour. À 26 ans, il a cou­ru deux Gi­ro, quatre Vuel­ta, mais ja­mais le Tour.

Ken­ny lors de Mi­lan-tu­rin, qu’il aban­don­ne­ra pour sa 17e et der­nière course de l’an­née 2017.Vi­ve­ment 2018…

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.